Caviar et foie gras ne connaissent pas la crise

26/12/12 à 21:30 - Mise à jour à 21:30

Source: Weekend

En cette période de fin d'année, les producteurs de caviar et de foie gras enregistrent le plus gros volume de leurs ventes. Les produits d'alimentation de luxe semblent épargnés par la crise, ont indiqué plusieurs commerçants mercredi.

Caviar et foie gras ne connaissent pas la crise

"A l'occasion des fêtes, nous réalisons le tiers de notre chiffre d'affaires annuel", assure le premier producteur de foie gras belge Upignac, qui a fourni cette année quelque 200 tonnes de foie gras de canard et d'oie. "Nous augmentons régulièrement nos ventes et pensons même développer nos exportations l'année prochaine", ajoute l'entreprise namuroise.

Selon l'office européen de statistiques Eurostat, la Belgique - après la France et l'Espagne - constitue le troisième consommateur mondial de foie gras. La consommation annuelle moyenne par habitant est passée de 50 grammes dans les années 80 à quelque 150 grammes actuellement.

Autre produit fin à succès, le caviar "ne se vend jamais aussi bien qu'au mois de décembre", rapporte la société Caspian Tradition. "En fin d'année, nous réalisons le quart de nos ventes annuelles, qui atteignent environ 10 millions d'euros". La société exporte 80% de sa production. "Les consommateurs qui se serrent la ceinture toute l'année s'accordent toujours des petits plaisirs au moment des fêtes. Le caviar en fait partie", poursuit Caspian Tradition.

Les ventes du vignoble des Agaises, à quelques kilomètres de Binche, ne sont pas en reste. Les stocks du vin effervescent Ruffus sont vides. "Nous vendons nos bouteilles un an à l'avance. Cette année, 100.000 bouteilles se sont écoulées", affirme Raymond Leroy, l'un des initiateurs du vignoble.

"Les produits de luxe sont moins affectés par la crise, car les consommateurs deviennent de plus en plus exigeants et sont prêts à dépenser davantage pour des produits de qualité", explique le fondateur du Belgian Luxury Circle, Dries Tack.

Toujours selon la même source, l'année 2012 a été "correcte pour les produits belges de luxe, les marques ayant continué à investir et à ouvrir des boutiques".

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires