Du "champagne" anglais bientôt en vente?

30/12/11 à 13:35 - Mise à jour à 13:35

Source: Weekend

Le premier vin mousseux anglais conçu par un producteur de champagne français sera mis en vente début 2012.

Du "champagne" anglais bientôt en vente?

© Thinkstock

L'histoire pourrait se révéler être un tournant dans la production du champagne français. Si, longtemps, nos vignerons ont défendu leur pré carré, les lignes semblent bouger. Le Meonhill, une boisson pétillante obtenue à partir de raisins issus de racines françaises plantées dans le Hampshire (sud-est de l'Angleterre), sera disponible début 2012. L'une de ses particularités est d'être l'oeuvre du Français Didier Pierson, propriétaire de la maison Pierson-Whitaker en Champagne. Alors que l'on trouve dans des régions du sud-est du Royaume-Uni une géologie calcaire et un climat similaires à ceux du nord de la France, aucun vigneron français n'avait encore oser y investir. Pourtant, l'annonce de la mise en vente des 5 000 premières bouteilles d'un vin mousseux anglais champagne-styled conçu par un Français a fait bondir le nombre de demandes.

Le vin mousseux en plein essor

En Angleterre, les ventes de vins mousseux britanniques ont explosé depuis deux ans. "La demande dépasse la production" explique au Guardian le directeur des ventes d'un autre producteur de vin Ridgeview, basé dans le Sussex. Cette entreprise de vins pétillants est la première en Angleterre à avoir utilisé la méthode champenoise à base de pinot noir, de pinot Meunier et de Chardonnay relate La Revue du vin de France. En Angleterre, la culture de ces trois cépages, utilisés traditionnellement pour faire un vin mousseux dans le style champagne, a plus que quadruplé en 6 ans selon la Food Standards Agency. Tandis que plus de la moitié de l'espace consacré à la vigne au Royaume-Uni est désormais dédiée à la culture de vins mousseux.

Un changement de mentalité Ainsi, plusieurs restaurateurs d'outre-Manche révèlent vendre davantage de mousseux anglais que d'authentiques champagnes. Si certains producteurs de vins admettent rencontrer des difficultés, faute de subvention, dans une industrie du vin encore naissante au Royaume-Uni, la course au champagne anglais est belle et bien lancée. D'autant qu'avec 35 millions de bouteilles vendues par an, les Anglais sont les plus gros consommateurs de champagne dans le monde après les Français. Ainsi d'autres vignerons hexagonaux pourraient bien emboîter le pas de Didier Pierson comme ce dernier le confiait au Point en 2008. Etonnament, Thomas Bravo-Maza, journaliste à La Revue du vin de France, explique dans une interview accordée à la TSR que "les premiers à avoir mis en bouteille le vin de Champagne sont les Anglais dés les années 1660-1670".

Mathieu Perrichet, LExpress Styles

En savoir plus sur:

Nos partenaires