Eatcolor, l'évènement food pour sortir de la grisaille

27/10/17 à 15:10 - Mise à jour à 30/10/17 à 11:50

Du 4 au 9 novembre, Brussels' Kitchen, le duo de bloggeuses food qui vient de sortir un guide de bonnes adresses bruxelloises (1), propose un concept de restaurant éphémère axé sur la couleur. Le pitch ? Quatre chefs préparant chacun un menu 100% monochrome. Noir ? C'est Maarten van Essche de Wilder at the Villa. Blanc ? Nicolas Scheidt de La Buvette. Chloé Roose, l'une des deux organisatrices, en dit plus.

Comment a germé l'idée d'Eatcolor ?

Cette série de dîners monochrome avait initialement été lancée en 2013, et faisait alors office de "point food" du festival Design September. Nous avions été mises en relation avec le festival et avions carte blanche pour créer un concept plutôt "food design". L'idée de la perception de la nourriture par le biais de la couleur nous a toujours plu. Nous avions aussi beaucoup envie de relever le challenge d'associer une table partagée, typique de l'événementiel, avec un repas gastronomique et une expérience visuelle unique. Pour conserver l'intimité des différents invités, souvent venus en couple, nous avons tout misé sur l'éclairage et la scénographie.

Qu'est-ce qui se passera concrètement ?

Eatcolor, l'évènement food pour sortir de la grisaille

© DR

Les 4, 5, 7 et 9 novembre, il sera possible de goûter à un menu parfaitement monochrome, du premier au septième service, dans une des magnifiques salles du MAD entièrement scénographiées pour l'occasion, et de vivre une expérience sensorielle unique. Maarten Van Essche (Wilder at the Villa), Toshiro Fuji (SAN), Nicolas Scheidt et Luis Alonso (La Buvette et Alimentation), et Kenzo Nakata (Gramm), prépareront chacun à leur tour, lors d'une soirée, un menu monochrome du début à la fin. Le dîner sera introduit par une mise en bouche street-food préparée par Joël Geismar (Le Garage à Manger), et accompagné de vins natures sélectionnés par les chefs et par Titulus. Le prix du menu est de 130 € pour 7 services avec accords vins avec une mise en bouche street food et une coupe de pétillant naturel.

Comment les chefs vivent cette contrainte de la couleur ?

Ils le prennent comme un véritable challenge. L'occasion de surprendre, et d'émouvoir encore plus leurs clients. Luis Alonso nous a dit qu'il "aimait aller au-delà de ce qui était visible dans l'assiette. De profiter d'un menu-dégustation pour raconter une histoire, du début à la fin." Maarten, qui a choisi de relever le défi du menu 100% noir, nous dit que pour lui, cela coule presque de source, "souvent, les ingrédients de la même couleur s'accordent mieux entre eux". Une occasion en outre de sortir de leur cuisine, et de prendre la tête d'une expérience culinaire hors du commun.

Propos recueillis par Michel Verlinden

Inscription sur www.eatcolor.be

(1) Brussels' Kitchen, Les meilleures adresses food & style, Racine.

Nos partenaires