Full Breakfast VS High Tea

05/07/11 à 15:21 - Mise à jour à 15:21

Source: Weekend

Full breakfast et high tea, deux moments food mythiques d'une journée britannique. Lequel adopter ?

Full Breakfast VS High Tea

© Helena Buono

FULL BREAKFAST

C'est quoi ? Le "full English breakfast" est un véritable repas du matin qui se tient très loin du croissant dévoré vite fait sur un coin de table. Il s'agit d'un énorme fourre-tout gustatif qui panache jus de fruits, céréales, thé servi avec un nuage de lait, toasts, marmelade et - cherry on the cake - un plat principal composé d'£ufs brouillés, de bacon, saucisses, haricots à la sauce tomate, champignons, demi-tomate et pommes de terre frites.

Usage moderne. Accélération du temps oblige, les différents services du full breakfast sont souvent remplacés aujourd'hui par un "bacon and eggs" bien plus rapide à ingurgiter.

Lettres de noblesse. Bof. Le dramaturge et romancier britannique William Somerset Maugham affirmait que pour bien manger en Angleterre, mieux valait prendre trois fois le petit-déjeuner sur la journée.

La petite histoire. La présence de bacon dans ce repas est loin d'être au-dessus de tout soupçon. On sait aujourd'hui qu'on la doit à Edward Bernays, célèbre neveu de Freud et inventeur des relations publiques, dont l'un des faits d'armes est d'avoir fait fumer les femmes en public dans les années 20. À la demande de clients soucieux d'écouler leur viande, Bernays s'est adressé à quelques médecins afin qu'ils recommandent l'absorption d'un tel petit- déjeuner pour raisons de santé.

Verdict ? L'heure n'est décidemment plus à faire le plein le matin. Surtout quand on sait que derrière le concept se cache tout l'art de la persuasion d'un stratège pour qui, en démocratie moderne, il était crucial de manipuler les masses... pour vendre.

HIGH TEA

C'est quoi ? Appelé également "meat tea" - thé viandeux, en quelque sorte - le "high tea" est un repas, tombé quelque peu en désuétude, qui se prend traditionnellement entre 17 et 18 heures. Il se compose en général de viandes froides, de tartes salées, d'£ufs, de poissons, de cakes et de sandwichs. Bien entendu, tous ces mets sont accompagnés d'une tasse de thé, boisson centrale d'un certain art de vivre britannique.

Usage moderne. Aujourd'hui, quelques adresses branchées ont remis le high tea au goût du jour en remplaçant à tort les mets salés par des pâtisseries anglo-saxonnes de type scones, muffins...

Lettres de noblesse. C'est typiquement un repas de la classe ouvrière anglaise - telle que la filme Terence Davies - qui vient calmer l'appétit à la fin d'une dure journée de labeur.

La petite histoire. Mis en parallèle avec l'"afternoon tea" - également appelé "low tea" , un thé mondain qui rassemble les ladies de la bonne société devant quelques pâtisseries et des finger sandwiches -, le high tea ne doit pas son nom à une quelconque notion temporelle. "High" fait référence à la table haute - celle du repas quotidien - sur laquelle il était pris, en opposition à la table basse - celle du salon - du low tea.

Verdict ? Loin de la confusion qui existe aujourd'hui, l'occasion est belle pour remettre au goût du jour un high tea en bonne et due forme. Tout comme le brunch il y a quelques années, ce repas mérite un retour à l'avant-plan de la scène food.

PAR MICHEL VERLINDEN

Nos partenaires