Jalousy, nouveau bar à cocktails clandestin de Jérémie Renier

01/03/16 à 15:37 - Mise à jour à 13/06/16 à 12:37

Noctambule et fan avéré de cocktails, l'acteur Jérémie Renier a ouvert Jalousy, une redoutable enseigne, pas forcément à votre portée, à mi-chemin entre le club et le speakeasy.

Jalousy, nouveau bar à cocktails clandestin de Jérémie Renier

© Reuters

Tout porte à croire que Bruxelles prend enfin le train de la mouvance "clandé" que l'on nous promet depuis un certain moment. "Clandé" ? Oui, à l'heure de la consommation de masse, une série limitée d'endroits creuse le sillon de la discrétion en version "happy few". En cause, le goût de l'époque pour l'expérience exclusive, la distinction.

Les premiers établissements à avoir exploité ce filon ont été les bars à cocktails. Pour ce faire, ils ont puisé dans leur ADN, époque prohibition aux Etats-Unis. Entre 1919 et 1933, s'est développé un type d'adresses, le speakeasy, lieu tenu secret pour des raisons évidentes. Désormais, même si l'alcool n'y est plus banni, c'est toujours New York qui sert de modèle absolu en la matière avec le fameux PDT - pour "Please Don't Tell", un nom éloquent - qui se cache à l'arrière d'un snack dédié aux hot-dogs, le Crif Dogs. Pour entrer, il faut pousser la porte d'une vieille cabine téléphonique et composer le 1... le mur de la cabine s'ouvre alors comme par magie. Idem pour le Angel's Share, autre bar de l'East Village, dissimulé au fond d'un restaurant aussi nippon qu'anodin.

Dans la foulée du 186 Wine & Cocktail Bar - un bar éphémère de l'avenue Louise signalé uniquement par une petite lampe années 30 suspendue au-dessus d'une porte noire à double battant -, l'adresse qui se refile sous le manteau en ce moment porte le nom de Jalousy. Située à deux pas de la tour Anneessens cette nouvelle adresse est sous-titrée "A Secret Society". Il se déploie sur deux niveaux. Au sous-sol, l'atmosphère, sous plafond voûté, est clubeuse. Lumières intimistes, micro dance-floor, bar rétro-éclairé... la mise en scène fait mouche. Au rez-de-chaussée, l'ambiance est plus feutrée, elle s'agence autour d'un bar à cocktails.

Main gauche ganté de noir, le bartender qui y officie débite les breuvages à une vitesse impressionnante tout en assurant une vraie qualité. Comme le prouvent plusieurs de ses créations qui valent le détour. Bien vu, le plafond molletonné, les boiseries et le mobilier kitsch plantent un décor bien senti. Ouvert par l'acteur Jérémie Renier, qui y jouait les hôtes de marque en casquette de base-ball lors de notre visite, Jalousy attire une clientèle jet-set - ce soir-là, Richard Virenque et les jambes interminables de sa compagne... - ainsi qu'un bon nombre de Bruxelloises et de Bruxellois en vue. Envie d'y faire un tour ? L'entrée ne se fait que sur mot de passe. Un tuyau ? Jusqu'ici, il s'agissait du titre d'un morceau de David Bowie. Bonne chance.

Nos partenaires