L'abbaye de Westmalle produira trois fois plus de fromage, tout en restant fidèle à ses principes

09/09/15 à 13:41 - Mise à jour à 13:52

Source: Belga

La fromagerie de l'abbaye de Westmalle (province d'Anvers) a été entièrement modernisée et pourra désormais produire jusqu'à 75 tonnes de fromage par an, a annoncé mardi la communauté trappiste, à l'occasion de la présentation à la presse des nouvelles installations. Cette quantité reste toutefois limitée par rapport aux deux autres fromages trappistes belges: Chimay (800 tonnes) et Orval (150 tonnes).

La fromagerie de l'abbaye de Westmalle (province d'Anvers) a été entièrement modernisée et pourra désormais produire jusqu'à 75 tonnes de fromage par an, a annoncé mardi la communauté trappiste, à l'occasion de la présentation à la presse des nouvelles installations. Cette quantité reste toutefois limitée par rapport aux deux autres fromages trappistes belges: Chimay (800 tonnes) et Orval (150 tonnes).

L'abbaye de Westmalle a été fondée en 1794 et la fromagerie a vu le jour en 1860.

L'abbaye de Westmalle produira trois fois plus de fromage, tout en restant fidèle à ses principes

© gf

Après avoir constaté de trop grosses fluctuations du prix du lait ces dernières années, la communauté, qui compte actuellement 34 moines, a entrepris il y a trois ans une large modernisation de sa ferme et de sa fromagerie. Ce qui l'autorise désormais à utiliser uniquement le lait de ses propres vaches pour la fabrication du fromage. Le lait excédentaire est écoulé auprès d'une laiterie voisine. En Belgique, Westmalle est la seule abbaye trappiste à posséder son propre cheptel, riche notamment de 200 vaches laitières. Le bétail s'approvisionne essentiellement d'herbe et de maïs provenant des terres de l'abbaye.

"Notre monde agricole classique peut s'inspirer de ce retour aux sources et de cette authenticité dans son travail quotidien", a commenté la ministre flamande de l'Agriculture, Joke Schauvliege, inspirée par sa visite.

Frère Francis assure la gestion quotidienne de la fromagerie. Il est assisté dans sa tâche par d'autres moines et trois collaborateurs laïcs. Les lieux abritent des installations automatisées dernier cri et le bien-être de l'animal reste une préoccupation constante des moines.

Le fromage, affiné et à pâte semi-dure, n'était jusqu'ici disponible qu'à l'abbaye même ou au café "Trappisten", en face de l'abbaye. Après les travaux de rénovation qui ont nécessité un investissement de près de 450.000 euros, le fromage sera désormais vendu dans divers commerces spécialisés.

"Comme le veut la tradition monastique, une importante partie des recettes est reversée à la lutte contre la pauvreté, aux nécessiteux et à toute autre fin caritative", a rappelé le père supérieur.

L'abbaye située en campine anversoise dispose également d'une boulangerie et d'une brasserie.

En savoir plus sur:

Nos partenaires