L'app' "Too good to go" propose de lutter contre le gaspillage alimentaire en se régalant à prix cassé

16/07/18 à 16:32 - Mise à jour à 17/07/18 à 09:15

Source: Weekend

L'application "Too Good To go" a pour vocation de lutter contre le gaspillage alimentaire en proposant chaque jour des "colis surprise" à prix réduit d'invendus provenant de restaurants, de boulangeries ou de traiteurs. Elle a été lancée récemment à Bruxelles et a déjà son petit succès.

L'app' "Too good to go" propose de lutter contre le gaspillage alimentaire en se régalant à prix cassé

© DR

Vous vous inquiétez du sort des denrées périssables et des invendus des supermarchés et des restaurants ? La réponse est simple: la majorité des produits invendus s'ils ne sont pas autorisés à être donnés au personnel ou à des banques alimentaires sont jetés à la poubelle en fin de journée.

Et triste record, le Belge est l'un des champions européens du gaspillage alimentaire. Avec 345 kilos de nourriture jetée par an, par personne, le calcul est vite fait: chaque Belge jette en moyenne par jour presque 1 kilo de nourriture!

C'est pour combattre ce gâchis alimentaire qu'a été créée au Danemark en 2015 l'application "Too Good to Go" (que l'on peut traduire par "Trop bon pour jeter"). Ses fondateurs se targuent d'avoir plus de 13.000 partenaires dans 8 pays différents. En 2016, elle débarque en France et après la ville pilote de Gand en mars dernier, suivi d'Anvers, Louvain, Malines ou encore Hasselt, le concept, lancé au début de l'été, décolle à Bruxelles.

Son principe est simple: mettre en contact les commerçants qui proposent leurs invendus et les consommateurs intéressés par ces denrées en vente rapide. Les partenaires de l'application sont variés, ils vont de grandes chaines d'hôtels à des restaurants, en passant par des boulangeries, pâtisseries, des traiteurs, ainsi que des supermarchés de quartier...

4,5 millions d'invendus collectés

Les commerçants proposent à prix réduit leurs invendus du jour, sous la forme d'un colis appelé "magic box" ou "panier surprise", à prix cassé dans un créneau horaire donné, logiquement en fin de service ou à la fermeture du magasin choisi. Détail pratique qui compte: aucun emballage n'est fourni, le client est prié d'amener ses contenants pour une approche zéro déchet.

La fonction de géolocalisation est très pratique pour découvrir les paniers proposés à proximité. L'occasion de se régaler de petits plats de restaurants renommés à petits prix mais aussi de découvrir d'autres adresses gourmandes. A Bruxelles, par exemple, le restaurant BOCO de l'Avenue Louise, spécialisé en salades prêtes à l'emploi, au quinoa, au riz, à la viande et au poisson propose ce jour un colis de ses invendus salés et sucrés à 4,59 euros au lieu de 15,50 euros. A Wemmel, le traiteur réputé Fonteyne The Kitchen est aussi partenaire de l'app', tout comme le pasta bar Basic Italian de Louvain. Inconvénient: vu qu'on ne sait pas à l'avance ce que contient le colis, le concept sera moins adapté aux personnes allergiques ou avec des intolérances à certains aliments. Les consommateurs difficiles dans leurs choix alimentaires pourraient aussi se retouver avec des repas qu'ils n'apprécient pas.

En moins de deux semaines, à Bruxelles, environ 1000 "restes" ont abouti dans une assiette, plutôt que dans une poubelle déclare Maarten De Hauw, responsable communication et marketing pour Too Good To Go Belgium à la RTBF. Le concept a permis à ce jour de collecter au total 4,5 millions de repas, dont 2 millions rien qu'en 2017 d'après ses initiateurs. Bémol: l'app' n'a pas (encore) investi la Wallonie et encore moins les petites villes de province mais cela ne devrait tarder.

Nos partenaires