La pêche électrique totalement interdite

17/01/18 à 09:45 - Mise à jour à 09:45

Source: Belga

Les eurodéputés ont voté hier l'interdiction complète du recours à la pêche électrique, une méthode controversée employant un courant impulsionnel pour faire sortir les poissons des fonds marins et les diriger dans les filets.

La pêche électrique totalement interdite

. © iStockphoto

Une grande majorité des parlementaires se sont exprimés en faveur de cette interdiction (402 pour, 232 contre). La position arrêtée hier par le Parlement lui servira de base dans les négociations à venir avec le Conseil, qui rassemble les Etats membres de l'UE. Certains d'entre eux, en particulier les Pays-Bas, plaident toujours pour une autorisation sous conditions de la pêche électrique. Officiellement proscrite dans l'Union européenne depuis 1998, cette technique pouvait être employée via l'octroi de dérogations accordées depuis 2007 "à titre expérimental".

La réglementation existante permet en effet à chaque État membre de l'UE de munir en électrodes jusqu'à 5% de sa flotte de chalutiers à perche. Les Pays-Bas ont utilisé cette règle pour équiper bon nombre de leurs navires, dépassant nettement le pourcentage autorisé grâce à une interprétation très large de la législation en vigueur.

Inégalitaire et violente

Cette situation n'est d'ailleurs pas sans impact sur les pêcheurs belges et français, également actifs en Mer du Nord, mais qui recourent plutôt aux techniques de pêche traditionnelles. Certains d'entre eux s'inquiètent de l'hyper efficacité du système et de son impact sur les stocks de poissons. Les organisations environnementales fustigent, quant à elles, les impacts violents de cette pêche sur les ressources halieutiques - les poissons présentant notamment des brûlures, des ecchymoses et des déformations du squelette consécutives à l'électrocution -, mais aussi l'absence d'études scientifiques sur ses conséquences à long terme.

Plusieurs eurodéputés belges, qui défendaient une interdiction, ne cachaient pas leur satisfaction à l'issue du vote. Alors que, saluant une victoire environnementale et "une bonne nouvelle pour les petits pêcheurs belges. Certains ont toutefois plaidé pour que des recherches supplémentaires sur l'impact de la pêche électrique soient menées. Il reste à voir si les Etats membres suivront ce vote du Parlement.

Nos partenaires