La tomate, grande protectrice

09/10/12 à 12:41 - Mise à jour à 12:41

Source: Weekend

Les tomates, outre de faire le régal de nos salades estivales, seraient particulièrement bonnes pour la santé, notamment pour prévenir les risques d'AVC.

La tomate, grande protectrice

© thinkstock

Une récente étude finlandaise prouve les vertus des tomates et précisément du lycopène, un puissant anti oxydant. La revue américaine Neurology - de l'American Academy of Neurology - vient de publier une étude réalisée en Finlande selon laquelle les individus qui présentent un taux plus élevé de lycopène dans le sang ont moins de risques de faire un accident vasculaire cérébral. A l'instar des laitages, les tomates pourraient bien se révéler utiles pour la santé.

Cette étude réalisée en Finlande porte sur 1031 hommes âgés de 46 à 65 ans, que les chercheurs ont suivis pendant 12 ans, mesurant leur taux de lycopène présent dans le sang.

Parmi ces hommes, 67 ont eu un AVC. Les tests ont révélé que les hommes qui présentaient les taux le plus faibles de lycopène ont été plus nombreux à faire une attaque cérébrale que ceux qui possédaient les taux les plus élevés : 25 sur 258 contre 11 sur 259.

L'auteur de l'étude de conclure " cette recherche vient conforter les vertus d'un régime alimentaire riche en fruits et légumes pour abaisser le risque d'accident vasculaire".

Le lycopène est un pigment rouge qui se trouve dans les tomates, mais aussi les pastèques, les pamplemousses, les goyaves, les papayes. Mais c'est dans la tomate, de préférence cuite, que cette molécule antioxydante est la plus concentrée. Ainsi, aux tomates crues en salades, mieux vaut privilégier les soupes ou des sauces. Mais les bienfaits du lycopène ne s'arrêtent pas là : il protégerait du cancer de la prostate, diminuerait les risques de maladie cardio-vasculaire, d'ostéoporose, de diabète et de troubles de la fertilité chez les hommes. Que de bonnes raisons de consommer des tomates à volonté.

A.W.

Nos partenaires