Le pissenlit: cueillez l'aliment santé et saveur du printemps

15/04/14 à 11:34 - Mise à jour à 11:34

Source: Weekend

Après l'hiver, un grand nettoyage de printemps s'impose. Grand nettoyage de l'organisme, s'entend. La nature a bien fait les choses puisqu'elle nous offre généreusement cette plante miraculeuse que l'on trouve à tous les coins de rue, le pissenlit.

Le pissenlit: cueillez l'aliment santé et saveur du printemps

© DR

Très utile pour drainer les toxines accumulées dans notre corps, le pissenlit améliore efficacement le fonctionnement du foie et de la vésicule biliaire, nettoie les reins, le système urinaire et le sang. Que demander de plus.

Le pissenlit est une vraie mine d'or au niveau des vitamines, minéraux et oligo-éléments. Il fait partie des légumes les plus riches en provitamine A (anti-vieillissement), il est bourré de vitamines du groupe B pour mieux résister aux infections et éviter l'anémie et contient de la vitamine C en quantités non négligeables. Riche en potassium, magnésium et en calcium, il contient aussi de fer, du cuivre et du manganèse.

Last but not least, il contient des fibres pour lutter contre la constipation. Il soulage les digestions difficiles et stimule la sécrétion biliaire, importante pour la digestion des lipides. Attention en cas de calculs biliaires, mieux vaut consulter un professionnel de la santé avant de se lancer dans une cure de pissenlit.

Une autre grande indication de l'utilisation de cette plante : les douleurs rhumatismales et certaines affections de la peau. En usage externe le pissenlit aurait une action cicatrisante et adoucissante. On peut utiliser ses feuilles, ses racines et ses fleurs ; les feuilles pour le côté diurétique et les racines pour traiter le foie. Une étude datant de 2006 a confirmé les vertus anti-oxydantes, anti-cancer et antidiabétiques de la plante.

Les feuilles seront récoltées de préférence au printemps avant la floraison et la récolte des racines se fera plutôt à l'automne dans un lieu situé en dehors des zones polluées.

En cuisine, son petit côté croquant et amer se prête à quelques associations savoureuses, notamment en le mélangeant à des feuilles de salades plus douces (pas la roquette, par exemple). On peut le mélanger cru à des pommes de terre, des carottes râpées, du céleri rave, du soja mais aussi des pommes et du pamplemousse.

Côté protéines il aime la compagnie de jambon cru, de lardons, de crevettes, d'oeufs et de fromage de chèvre. Avec les fleurs de pissenlit on fait une confiture qui accompagne bien le foie gras ou encore un apéritif ou du vin - la "cramaillotte, une confiture dorée et sucrée quelque part entre le miel et la gelée. On trouve sur internet toutes ces recettes et même comment faire des infusions pour améliorer les fonctions hépatiques ou biliaires.

>>> Lire également La détox c'est maintenant: conseils d'une pro pour faire peau neuve

En savoir plus sur:

Nos partenaires