Le Salon Culinaria veut s'implanter à l'étranger

31/10/16 à 17:31 - Mise à jour à 17:31

Source: Belga

La huitième édition de Culinaria a remporté un franc succès avec près de 14.000 personnes en douze jours, du 18 au 30 octobre derniers. Cette année, le concept rassemblait trois univers scénographiques différents au coeur d'un entrepôt de 8.000 mètres carrés, situé aux abords du canal de Bruxelles à Anderlecht.

Le Salon Culinaria veut s'implanter à l'étranger

Démonstration lors d'une précédente édition du Salon Culinaria. © Culinaria

L'événement qui a coûté 1,2 million d'euros, dont deux tiers uniquement financés par les sponsors et les entreprises, a accueilli au total 64 chefs, pour 42 étoiles Michelin, entourés d'artisans et de mixologues renommés. Cédric Allard, l'initiateur de Culinaria, a pour ambition de faire voyager son schéma "créateur sans limites d'aventures gastronomiques".

Le "Mercato" qui proposait aux visiteurs de goûter les mets de dix chefs (à 8 euros l'assiette) dont Isabelle Arpin ("WY"*), Nicolas Decloedt ("Humus botanical gastronomy") ou encore Kenny Bernaerts ("Studio bern"), a vu défiler environ 1.000 personnes par jour. Il mettait également en avant des artisans de qualité, comme la boucherie Dierendonck ou la Maison Dandoy, pour permettre l'achat de produits de saison. Près de 40.000 assiettes y ont été servies sur toute la durée de l'événement.

L'espace gastronomique a reçu tous les soirs entre 120 et 160 personnes pour une mise en scène de quatre chefs étoilés qui ont cuisiné de concert devant les convives pour livrer un menu huit services. Parmi la trentaine de toqués mis à l'honneur, David Martin ("La Paix"*), Giovanni Bruno ("Senzanome"*) mais également Angelo Rosseel ("La Durée"**) et Filip Claeys ("De Jonkman"**) se sont prêtés au jeu.

Cédric Allard, en contact avec l'étranger, a pour ambition d'exporter le label Culinaria dans plusieurs villes étrangères, probablement à Lyon, capitale mondiale de la gastronomie, en 2018 par exemple. Une édition luxembourgeoise est déjà prévue pour avril prochain. Le concept est voué "à évoluer tout en gardant son ADN, à savoir 'bien manger, bien boire et s'amuser', et en préservant cette idée de proximité avec les chefs", a souligné la tête pensante du projet qui regorge déjà d'idées pour la neuvième édition belge.

Nos partenaires