"Le végétarisme est le schéma alimentaire le plus efficace"

09/08/16 à 15:50 - Mise à jour à 15:50

Source: Knack

Si la population mondiale continue à croître, il faudra revoir notre système de production alimentaire. Des chercheurs américains se sont demandé quel était le régime le plus efficace et ont abouti au végétarisme. Curieusement, le végétalisme figure seulement en cinquième position.

"Le végétarisme est le schéma alimentaire le plus efficace"

© Getty Images/iStockphoto

Si nous voulons continuer à nourrir la population mondiale croissante, la production alimentaire devra augmenter de 60 % les 35 années à venir. Dans une étude relayée par Elementa, les chercheurs américains sont partis à la recherche de la meilleure méthode pour y parvenir. Les chercheurs ont comparé dix schémas alimentaires pour trouver celui qui garantit la meilleure sécurité alimentaire.

Leurs résultats prouvent que baisser la consommation de viande permet de nourrir plus de personnes, mais aussi qu'il y a une limite : on peut nourrir plus de gens quand ils suivent un régime équilibré qui contient un peu de viande, qu'uniquement avec des produits végétaux. Mais le végétarisme, qui inclut la consommation de produits laitiers et d'oeufs, se révèle le gagnant absolu.

Types de terres agricoles

Le sol américain est capable de nourrir 807 millions de personnes selon un régime lacto-végétarien (qui inclut des produits laitiers). Pour l'ovo-végétarisme, qui permet la consommation d'oeufs, ce nombre s'élève à 787 millions. Ensuite, on trouve un régime sain où on mange peu de viande (seulement 20% des repas) : celui-ci permet de nourrir 769 millions de personnes. Le végétalisme figure en cinquième position et tout en bas, on trouve la façon américaine actuelle de manger.

Comment se fait-il que le végétarisme soit le meilleur schéma alimentaire? Toutes les terres arables ne sont pas aptes à cultiver des fruits ou des légumes. Si on ne les utilise pas pour élever des animaux, la terre est donc "gaspillée" pour les chercheurs. À cet égard, l'élevage n'est pas intrinsèquement inefficace. En revanche, la situation actuelle - où 80% des champs sont destinés à la production d'aliments pour le bétail - l'est. (EK)

Nos partenaires