Les jus de fruits de la Table des Lutins

17/05/11 à 16:06 - Mise à jour à 16:06

Source: Weekend

Récemment s'est ouverte une nouvelle épicerie fine du côté de la place Brugmann. Son nom ? Art(y)shock. Surtout ne pas se laisser décourager par le jeu de mots approximatif, cette adresse vaut largement le détour.

Les jus de fruits de la Table des Lutins

Récemment s'est ouverte une nouvelle épicerie fine du côté de la place Brugmann. Son nom ? Art(y)shock. Surtout ne pas se laisser décourager par le jeu de mots approximatif, cette adresse vaut largement le détour. On la doit à Jean-Philippe Rougier, un ex-banquier français reconverti dans l'alimentaire. Ce renifleur de terroir fournit de nombreux restaurants. Il n'a pas son pareil pour exhumer les perles enfouies : produits laitiers d'exceptions, vins de pays, sardines millésimées et bien d'autres choses encore. Lors de ma dernière visite, j'y ai découvert une incroyable gamme de jus de fruits. Il s'agit des jus de la Table des Lutins. Ceux-ci portent la signature de Manuel Larraux, illuminé du goût qui officie dans le Vaucluse. Son travail repose sur plusieurs principes : la recherche de fruits cultivés si possible en biodynamie et cueillis par ses soins, des cuissons à feu doux dans un chaudron en cuivre, l'ajout de sucre de canne bio en petite quantité (juste histoire de compenser l'acidité des fruits), et - last but not least - l'utilisation du calendrier lunaire, tant pour les cueillettes de plantes sauvages que pour l'élaboration et la mise en bouteille des jus de fruits. Le résultat ? Excellent. J'ai goûté - et acheté aussitôt - trois jus différents, Abricots et romarin sauvage, Cerises et sarriette ainsi que Myrtilles et bruyère sauvage. En bouche, c'est une véritable explosion de saveurs. A tel point que l'on peut utiliser ces jus pour accompagner des mets. L'abricot épouse à merveille le foie gras ou un fromage sec de brebis, tandis que la cerise est idéale sur une viande rôtie. Et la myrtille ? A vous d'inventer, faites travailler votre imagination !

MV

Chez Art(y)shock, 133, rue Franz Merjay, à 1050 Bruxelles. Tél. : 02 346 57 37. Environ 9 euros.

En savoir plus sur:

Nos partenaires