Les vertus des smoothies, soupes froides et gaspachos

04/06/14 à 10:47 - Mise à jour à 20/07/16 à 12:04

Source: Weekend

Rien de plus rafraîchissant qu'un potage froid pour débuter un repas estival. L'occasion aussi de servir une profusion de substances nutritives de manière attrayante et variée.

Les vertus des smoothies, soupes froides et gaspachos

© Thinkstock

On distingue deux catégories de soupes froides : celles que l'on cuit avant de laisser refroidir et celles composées d'ingrédients crus que l'on pourrait qualifier de "salades liquides". En effet, les ingrédients du gaspacho - tomate, concombre, poivron, oignon, ail, vieux pain, huile et vinaigre - se retrouvent aussi dans la salade (à l'exception peut-être du vieux pain). Mais leur passage dans le blender génère d'autres sensations gustatives et apporte de la variété au menu.

De plus, les possibilités de combinaison sont quasi infinies. Le concombre associé aux petits pois et à la menthe est un classique, à l'instar du gaspacho évidemment. Mais pourquoi ne pas oser la betterave rouge aux pommes et au céleri ? Ou un avocat avec un jus de citron, un peu de bouillon de légumes et une goutte de crème, de la coriandre fraîche et une rasade de tequila pour couronner le tout. Parmi les soupes froides cuites, la vichyssoise est l'exemple par excellence : poireaux, pommes de terre, bouillon de poule et crème, rehaussés d'un peu d'ail frais et de curry. À tester absolument cet été, pour ceux qui ne connaissent pas !

Gare au piège

Le gaspacho connaît un succès grandissant dans nos magasins ces dernières années. Ces potages froids tout préparés font souvent l'objet de slogans publicitaires, certains affirmant qu'ils sont riches en vitamines parce que les légumes n'ont pas été cuits. Ces messages promotionnels sont trompeurs. Ils ne vous disent pas que n'importe quelle préparation s'accompagne d'une perte d'éléments nutritifs, y compris celle des soupes/smoothies. Préparations qui font d'ailleurs en sorte que notre organisme absorbe ces éléments plus facilement, comme c'est le cas pour le lycopène ou la bêta-carotène de la salade ou des tomates. Quand on les mange crues, on n'absorbe que de 1 à 3 % de ces nutriments, alors qu'après cuisson ou avec un filet d'huile, ce taux augmente considérablement. La combinaison avec un avocat (un fruit riche en graisse) ou du poisson gras, comme le maquereau, l'anchois, le hareng, etc., fonctionne aussi fort bien.

En résumé, ne vous laissez pas berner par les balivernes à propos des vitamines. Les fruits et les légumes contiennent d'ailleurs d'autres substances moins connues mais tout aussi importantes pour notre santé. Les soupes froides ne sont pas des produits miracles, elles constituent un moyen agréable d'absorber suffisamment de fruits et légumes, particulièrement par temps chaud, en combinaison avec d'autres moyens.

La soupe n'est pas une boisson!

Un verre de soupe glacée, c'est délicieux les jours de canicule, mais retenez quand même que c'est un aliment et non une boisson. Un litre de gaspacho apporte 480 kcal, presque autant qu'une boisson rafraichissante... Ce n'est donc pas un bon moyen de se désaltérer.

Un deuxième aspect à garder en tête, c'est qu'une soupe froide ne produit probablement pas le même effet de satiété que la quantité équivalente d'aliments, qu'il s'agisse d'une salade ou d'un autre plat. Le fait de mâcher sa nourriture a un effet apaisant sur la digestion et la faim et surtout, la mastication est un facteur déclencheur de satiété.

Enfin, troisième point, attention aux extras qui y sont souvent apportés. L'ajout d'épices et de petits morceaux de légumes ne pose pas de problème, mais les morceaux de saumon, crevettes, crème, cubes de fromage, croûtons et autres peuvent sensiblement faire grimper le nombre de calories. Tout est finalement une question d'équilibre et de bon sens.

En savoir plus sur:

Nos partenaires