Mangez des oeufs de Pâques, c'est bon pour la santé !

30/03/10 à 14:46 - Mise à jour à 14:46

Source: Weekend

Les oeufs de Pâques seraient bons pour la santé, suggère une étude médicale allemande qui montre qu'un peu de chocolat quotidien, noir de préférence, contribue à réduire la tension artérielle et le risque de maladie cardiaque.

Mangez des oeufs de Pâques, c'est bon pour la santé !

Pour les besoins de la démonstration, 19.357 adultes âgés de 35 à 65 ans ont été suivis sur le plan médical pendant près d'une décennie, et en tenant compte de leur mode de vie. Ceux qui en mangeaient le plus (en moyenne 7,5 grammes par jour ou environ un carré d'une plaquette de 100 g) avaient une pression sanguine plus basse et une réduction de 39% du risque de faire une attaque cardiaque (infarctus) ou cérébrale (AVC) comparés à ceux qui en mangeaient le moins (1,7 g/jour).

La différence porte seulement sur 6 grammes de chocolat par jour, soit l'équivalent de moins d'un petit carré d'une tablette de 100g, pointent les auteurs de l'étude conduite par Brian Buijsse, épidémiologiste en nutrition (Institut allemand de nutrition humaine, Nuthetal, Allemagne).

"En termes de risque absolu, si les personnes du groupe le moins consommateur de chocolat en mangeaient 6 g de plus par jour, on pourrait s'attendre à 85 attaques cardiaques et cérébrales en moins pour 10.000 sur dix ans, souligne-t-il.

Les chercheurs ont par ailleurs interrogé un sous-groupe de 1.568 participants pour savoir quel type de chocolat ils consommaient, pour avoir une indication plus générale. Réponses : 57% mangent du chocolat au lait, 24% du chocolat noir et 2% du chocolat blanc.
Cet effet bénéfique sur la pression artérielle et la santé cardiaque serait due aux flavanols du cacao, dont le chocolat noir est plus riche, même si les recherches doivent se poursuivre, selon les auteurs.
Même si pour certains le chocolat est aussi bon pour le moral, avant de se ruer dessus, il convient de savoir qu'"une tablette de 100g de chocolat noir apporte en gros 500 calories", avertit pour sa part le professeur Frank Ruschitzka (Suisse) de la société européenne de cardiologie.

LeVifWeekend.be, avec AFP

En savoir plus sur:

Nos partenaires