Mes Best Tables 2009 sur Bel RTL

23/12/09 à 17:51 - Mise à jour à 17:51

Source: Weekend

Très gentiment invitée ce matin sur Bel RTL par le journaliste Philippe Callet, je lui ai volontiers livré mes coups de coeur de l'année et mes souhaits les plus chers en matière de gastronomie pour l'an neuf.

Mes Best Tables 2009 sur Bel RTL

Très gentiment invitée ce matin sur Bel RTL par le journaliste (et confrère, chroniqueur gastronomique) Philippe Callet, je lui ai volontiers livré mes coups de coeur de l'année et mes souhaits les plus chers en matière de gastronomie pour l'an neuf. Alors, tant qu'à faire, me voici, pour vous : au rapport !


Mes coups de coeur bruxellois vont au trendy Wood (pour ses produits de chez Rob, sa déco végétale), au flambant neuf Kwint (pour ses truffes et son caviar et, surtout, pour sa sculpture aérienne d'Arn Quint) et au Macon (pour sa cuisine fusion d'un nouveau genre et son chef David Duvivier). Des restos "coups de coeur" (c'est perso, je sais) qui ne m'auront pas du tout déçue malgré leur inscription dans le registre difficile des restos branchés au cadre tendance et à la cuisine, trop souvent, approximative. Quant à celle (la cuisine, pour ceux qui ne suivent pas) de Lionel Rigolet (Comme chez Soi, pour les mêmes), elle oeuvre toujours, à mon sens, dans le registre de l'excellence et m'a apporté mon plus beau souvenir de table de l'année.


Pour la Wallonie, je ne me suis pas privée de faire entendre aux auditeurs de Bel RTL, qu'il y a là de tout aussi grands talents qu'en Flandre. Wallonie qui n'est pas encore en France comme cela semble se raconter au coeur de Big Apple (où wallons-nous ?!). Celle-ci est un peu trop à la mode gastro ces derniers temps, autant faire, aussi, savoir que de jeunes chefs wallons sont en train de se hisser subrepticement vers une certaine voûte céleste tant convoitée. Là, j'ai nommé, mon dernier coup de coeur en date, La Table de Maxime (Ours-Paliseul), El Pica Pica (Liège), et ceux que j'ai plaisir à appeler les 3 O : O de Vie à Juprelle, L'O à la bouche (Wépion, nouvelle adresse) et l'Eau Vive (Arbre - qui vient de décrocher sa 2e étoile). Oh, que c'est bon et beau chez tous ceux-là !


Quid de l'évolution de la grande gastronomie classique, m'a alors demandé Philippe Callet ? Pour avoir eu la grande chance de rencontrer et d'interviewer de tout aussi grands chefs dernièrement au Gala des Grandes Tables du Monde (Lyon), je lui ai répondu, que l'évolution évidente est sans doute le retour aux produits et recettes classiques mais toujours dans une approche de légèreté, d'équilibre nutritionnel et de large attention à la traçabilité (l'origine) et à la qualité des produits.


Quant à mes souhaits pour 2010 ? Moi, perso, j'aimerais que le client bénéficie, aussi, de la baisse de la TVA. Et que ce ne soit pas anecdotique, comme à Paris, où seules quelques grandes tables ont baissé l'addition. Pour le reste, ça balance pas mal à Paris sur le sujet ! Soyez attentif et espérons qu'ici, on pourra engager plus de personnel, bien sûr, mais surtout que l'on songera, aussi, à nous, consommateurs, trop souvent estomaqués devant des additions de plus en plus lourdes.


Ensuite et enfin, j'aimerais vraiment qu'en 2010, on rende aux jeunes, dès l'école hôtelière, la passion du métier, la passion de la vraie et belle cuisine gastronomique, celle qui se montre dépoussiérée des recettes trop riches et obsolètes, mais juste saisies de "moléculaire", à peine parsemée de ces nouveautés (de moins en moins à la mode, d'ailleurs) dont, d'avis général, les jeunes chefs ont trop souvent abusé. Le moléculaire à la Ferra Adrian se conjugue désormais en accessoire et plus du tout en principal. Qu'on se le dise ! Et que du piano à la salle (piano = fourneau, pour tous ceux qui ne me suivent décidément pas !), on accorde ses violons (bon, d'accord ...) et que l'on nous serve à nouveau du beau, du bon et du qualitatif, même et surtout, dans les endroits les plus "up to date" de la planète !

Joëlle Rochette

En savoir plus sur:

Nos partenaires