Nestlé accusé de vendre de l'eau ordinaire estampillée "eau de source"

22/08/17 à 10:57 - Mise à jour à 10:57

Source: Belga

Une plainte collective contre Nestlé a été déposée mardi dernier auprès d'un tribunal fédéral du Connecticut aux Etats-Unis. Le géant alimentaire vaudois est accusé de vendre de l'eau souterraine en la présentant comme une eau de source.

Nestlé accusé de vendre de l'eau ordinaire estampillée "eau de source"

© Poland Spring

Les 11 plaignants estiment en effet que les bouteilles de la marque "Poland Spring" sont pour la plupart remplies d'eau souterraine ordinaire, indique le Wall Street Journal dans son édition de samedi. La filiale de Nestlé commercialise en revanche son produit comme de "l'eau de source 100% naturelle" et ne respecte donc pas les prescriptions de l'Agence américaine des produits alimentaires et des médicaments (FDA), selon cette plainte. Les plaignants réclament au moins 5 millions de dollars de dommages et intérêts, notamment pour publicité mensongère, relève pour sa part lundi le quotidien suisse Le Temps.

Dans une prise de position obtenue par l'ats, Nestlé estime que "les déclarations faites dans l'action en justice sont sans fondement et témoignent d'une évidente volonté de manipuler le système légal dans un intérêt d'enrichissement personnel". Soulignant les fortes différences de réglementation entre l'Europe et les Etats-Unis, le groupe vaudois assure que la marque Poland Spring est une eau de source à 100%. Celle-ci respecte les réglementations de la FDA concernant l'eau de source, celles de l'Etat régissant la classification des standards d'identité d'une source, ainsi que les règles fédérales et de l'Etat concernant les conditions de prélèvement de l'eau, assure Nestlé. L'eau suit également tous les standards et bonnes pratiques en matière de qualité du produit et d'étiquetage, relève encore le géant alimentaire vaudois. Ce dernier se dit "totalement confiant" sur sa position légale.

En savoir plus sur:

Nos partenaires