On a testé: Le chocolat cru, c'est bon ?

13/10/15 à 13:41 - Mise à jour à 13:51

Source: Weekend

Le chocolat cru, on en avait encore jamais entendu parler. En voilà qui débarque en Belgique après avoir séduit l'Allemagne et les Pays-bas. Alors, ça donne quoi en bouche ?

On a testé: Le chocolat cru, c'est bon ?

© DR

Mais tout d'abord, c'est quoi du chocolat "cru" ? Alors que la plupart des chocolats sont torréfiés et moulus à haute température ce qui leur fait perdent de nombreuses substances actives, le chocolat cru est produit à partir de fèves de cacao non torréfiées et moulues à froid. Préparé de la sorte, trois substances contenues dans le chocolat - les flavonoïdes, ces "particules d'amour" qui ont une influence positive sur l'humeur, le tryptophane qui réduit le stress et les phényléthylamines à l'effet euphorisant - gardent toutes leurs puissantes vertus.

A la rédaction, on a testé la gamme de chocolats crus (ou "organic raw chocolates") de la marque Lovechock. On doit cette collection originale à la Néerlandaise Laure de Nooijer. Elle est tombée amoureuse du "pouvoir magique" du cacao cru lors d'un voyage en Amérique du Sud qui l'a fait passer par le Mexique, le Brésil et l'Equateur. De retour à Amsterdam, Laura s'est lancée dans la confection de son propre chocolat cru, alors inconnu dans son pays. Ses amis accrochent au concept et elle décide d'en produire à plus grande échelle. Son chocolat est préparé à la main à partir de l'Arriba Nacional, un cacao équatorien 100 % bio au goût prononcé et produit de manière durable. Ça, c'est pour la théorie, car en bouche, ça donne quoi ?

De "infâme" à "j'aime plutôt bien!"

Les avis sont assez partagés. Les plus dubitatifs (ou dégoûtés c'est selon) font la grimace et trouvent le goût carrément "infâme", d'autres n'apprécient que moyennement cet arrière-goût "beaucoup trop fort" laissé en bouche et le fait de croquer dans des fragments naturels purs. Idem pour la version au sel marin, "pas mauvaise" mais un brin trop salée. Une minorité apprécie toutefois la saveur très amère (la teneur en cacao monte à 84%) de ce chocolat inédit. La tablette "almond/fig" remportant le plus de suffrages. La gamme est très variée et va de la barre classique (pure/nibs) à des mariages de saveurs fruités et parfois détonnants (Goji/orange, Pineaple/inca, Cherry/chili,...)

Verdict: ce chocolat ne plaira certes pas aux becs sucrés car il ne contient tout simplement pas de sucre mais un nectar de fleur de coco séché au faible taux glycémique. Les personnes diabétiques seront, elles ravies. Le chocolat cru n'est donc pas aussi savoureux que le chocolat classique, il ne plaira résolument pas aux amateurs de douceurs pralinées (et encore moins aux fans de chocolat blanc) et séduira plutôt des palais habitués à des arômes beaucoup plus bruts de décoffrage. Petit plus bien appréciable : l'emballage réalisé avec soin et amour est en carton 100% biodégradable (oui, il peut rejoindre le compost). Un petit mot doux est même glissé dans chaque tablette. Autres atouts : Lovechock ne contient ni lactose ni soja ni gluten. En résumé, le chocolat cru est une expérience gourmande en soi qui vaut la découverte, même en one shot.

On a testé: Le chocolat cru, c'est bon ?

© DR

Infos : Chocolat Lovechock, barres: 2,99 euros la barre (40 grammes) Roches: 3,99 euros la boîte (75 grammes) Tablettes: 3,99 euros la tablette (70 grammes). Disponibles chez BioPlanet, Het Natuurhuis, Lombardia, De broers van Julienne et différents supermarchés et boutiques en ligne bios.

Nos partenaires