Petit guide italien sur ce qu'est un vrai café

18/02/16 à 12:47 - Mise à jour à 12:49

Source: The Guardian

Certains établissements servent des cafés contenant du caramel, du chocolat, voire même des cookies ou de la guimauve... Les Italiens, grands amateurs de café, considèrent ces boissons comme des desserts mais certainement pas comme un vrai café!

Petit guide italien sur ce qu'est un vrai café

© iStockphoto

Certaines enseignes américaines ou britanniques servent des boissons chaudes s'appelant "café" et contenant jusqu'à 25 cuillères de sucre par tasse. Une hérésie qu'on ne verra jamais en Italie !

En Italie, pays amateur de café, le synonyme d'un "vrai" café, est un espresso. Demandez un café dans un bar de Venise, à Palerme et on vous servira invariablement un espresso, à déguster attablé ou debout au bar. Le sucre est optionnel, et est toléré en quantité homéopathique.

Bien évidemment il existe des variations à ce petit noir serré.

On peut par exemple lui adjoindre une cuillère de mousse de lait, et il deviendra Macchiato. Mais à ne pas confondre avec la version "macchiato" des pays anglo-saxons, breuvage contenant plus de lait et de caramel que de café...

Ou encore allonger cet espresso avec de l'eau chaude, et il se transformera en Americano.

Les premières heures de la journée pourraient voir surgir un Cappuccino, c'est-à-dire un espresso sur lequel on aura versé du lait chaud dans un premier temps et qu'on aura couronné de mousse de lait dans un second. Notez qu'on parle des "premières heures de la journée", le Cappuccino étant un met de petit-déjeuner. Le consommer plus tard dans la journée s'apparente à un crime de lèse-majesté.

Et surtout, surtout, n'oubliez pas que le Frappuccino, c'est comme le Père Noël : il n'existe pas !

En cas de très fortes chaleur, il est toléré d'ajouter un glaçon à son espresso. Ou pour être plus précis, on versera délicatement le café sur le glaçon et on oublie définitivement d'y ajouter des cookies, biscuits et autres sirops aromatisés... Le sirop est un médicament à prendre uniquement sur avis médical et jamais avec un café.

A nouveau, il est toléré, dans le Nord de l'Italie, de "rectifier" son café au moyen d'une larmichette d'alcool ; on parlera alors de il caffé corretto. Le choix le plus courant est la grappa, mais ce choix peut varier d'une région à l'autre. Comme par exemple, adjoindre du whisky au café (et napper le sommet de cette boisson de crème fraîche) afin de confectionner un Irish coffee. Mais là encore il faut signaler que certains puristes affirment que ce mélange ruine les trois ingrédients...

Quant aux ajouts sucrés comme du Nutella, du caramel voire de la glace, ils sont tolérés mais... uniquement sous forme de desserts. Après un repas oui, à attraper sur le chemin du boulot, définitivement non.

Et si vous voyez un Italien faire cette faute de goût, dites-vous bien que ce n'est pas un Italien, mais un touriste !

En savoir plus sur:

Nos partenaires