Pourquoi participer à la Journée Sans Viande ce jeudi

19/03/14 à 12:11 - Mise à jour à 12:11

Source: Weekend

Le 20 mars célèbre comme chaque année la journée internationale sans viande. L'occasion idéale de faire le point sur la consommation de viande et sur le végétarisme.

Pourquoi participer à la Journée Sans Viande ce jeudi

© Thinkstock

La Journée Sans Viande (JSV) est une campagne internationale à caractère laïque se déroulant chaque année le 20 mars ou avec le retour du printemps. Elle donne lieu à diverses actions d'information et de sensibilisation à travers le monde. Ses organisateurs entendent dénoncer les multiples conséquences de la consommation de viande: le calvaire des animaux dits de consommation, le pillage et la pollution de l'environnement, la détérioration de la santé humaine et le gaspillage massif de céréales.

"Environ 65 milliards d'animaux sont abattus chaque année pour la consommation humaine à travers le monde. Êtres sensibles, tous ces animaux réduits à l'état de marchandise sont de plus en plus trafiqués génétiquement et élevés dans des conditions concentrationnaires avant d'être transportés sans ménagement vers l'abattoir pour y être tués de manière brutale. Tant de cruauté et de maltraitance industrialisées alors qu'il est parfaitement possible de ne pas manger de viande et d'être en bonne santé !", explique un porte-parole d'International Campaigns, un collectif pour les droits des animaux.

Pourquoi arrêter de manger de la viande ?

Le site Vegactu.com avance quatre raisons principales pour arrêter de consommer de la viande.

Par compassion envers les animaux: chosifiés, méprisés, enfermés, la seule importance accordée à ces êtres vivants, sensibles et conscients se résume à deux fonctions : Productivité et Rentabilité.

Par solidarité envers les affamés humains dans le monde: Plus d'un tiers des récoltes céréalières dans le monde est ainsi sciemment détourné, pour le seul usage des animaux destinés à la consommation.

Par respect de l'environnement: l'élevage est responsable de la plus importante émission de gaz à effet de serre dans le monde. Il précipite le réchauffement climatique et pollue davantage que tous les modes de transport réunis.

Par souci de sa santé: De nombreux scientifiques affirment qu'une alimentation sans apports de produits animaux est particulièrement adaptée à la physiologie humaine et couvre tous les besoins en substances nutritives essentielles au bon équilibre du corps.

Le Conseil supérieur de la Santé conseille de diminuer sa consommation de viande rouge

Récemment, le Conseil supérieur de la Santé (CSS) a recommandé de ne consommer de la viande rouge fraîche ou sous forme de hachis préparé qu'occasionnellement et d'éviter autant que possible les charcuteries à base de viande rouge. L'incidence du cancer colorectal pourrait en effet diminuer de 10 à 20% si ces recommandations étaient appliquées.

Le CSS recommande de privilégier la consommation de volaille et de poisson, y compris les poissons gras, et de remplacer, une fois par semaine par exemple, la viande rouge par des alternatives végétales. D'un point de vue quantitatif, il est donc indiqué de ne pas dépasser 500 g/semaine pour un individu qui mange de la viande rouge et de consommer peu, voire pas du tout, de charcuteries à base de viande rouge. Toutefois, la consommation modérée de viande rouge reste une source précieuse de protéines, tempère le CSS.

En savoir plus sur:

Nos partenaires