Saveurs du Moyent-Orient, délices de Palestine

01/12/17 à 15:44 - Mise à jour à 15:44
Du Le Vif Weekend du 17/11/17

Transmise de génération en génération et privilégiant des produits frais, sains, et des épices souvent utilisées intuitivement, la cuisine palestinienne se vit en famille ou entre amis, pour nourrir tant le corps que l'esprit.

Reem Kassis a grandi à Jérusalem, dans une famille palestinienne. Née d'un papa chrétien, originaire de Rameh - une région réputée pour ses oliveraies et ses huiles de haute qualité -, et d'une mère musulmane venant de Jaljulya - une terre connue pour ses vergers et ses plats roboratifs -, la jeune femme a, très jeune, perçu toutes les subtilités de ce terroir aux multiples facettes. A 17 ans, elle quitte néanmoins les siens pour aller étudier aux Etats-Unis. " J'étais alors loin de me douter que mon périple me ramènerait à mon point de départ, en cuisine, mais transformée, appréciant tout ce à quoi j'avais cherché à échapper ", avoue-t-elle. C'est seulement après plus d'une décennie loin de chez elle, mariée à un Palestinien et devenue maman, que Reem reprend en effet le chemin des fourneaux. Elle s'y met d'abord par nostalgie, pour " soigner son mal du pays ", en se remémorant les recettes ancestrales qu'elle affectionnait petite. Mais peu à peu, elle se dit qu'elle aimerait à son tour transmettre ces préparations, à ses enfants bien sûr, mais aussi plus largement au grand public, qui résume trop souvent les mets de là-bas à quelques classiques éculés... et déformés. " Certains chefs se sont contentés de parsemer des plats de graines de grenades et de za'atar pour prétendre faire une cuisine typique du Moyen-Orient ", regrette-t-elle.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires