Renato Scanu, tentations culinaires sardes

16/08/16 à 11:37 - Mise à jour à 11:35

Source: Weekend

Cuisiner l'Italie aujourd'hui, c'est éviter la carte postale. Exactement le propos de ce jeune chef d'origine sarde qui redonne sens et vie aux produits de la Botte.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, naître italien n'est pas forcément une bénédiction. Du moins quand on a la cuisine à coeur. Pourquoi ? Parce que les plats de la tradition transalpine sont à ce point consacrés que la réinvention de ce patrimoine est la chose la plus malaisée qui soit. Le risque ? Le blocage, la crispation, l'aphasie. Donnons un exemple pour mieux comprendre : quand on a face à soi une "mozzarella di bufala" du jour, servie à température ambiante, avec une lampée d'huile verte et aromatique, ainsi qu'un tour de moulin à poivre, que peut-on encore ajouter ? Il est même un peu suicidaire d'essayer de faire mieux en proposant une déstructuration de la composition façon mozzarella infusée, émulsion d'huile d'olive... N'empêche, de tels chefs existent ! Et ils n'ont pas froid aux yeux. Ils ont la tâche difficile, raison pour laquelle il faut les soutenir dans leur entreprise ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires