Anecdote d'Alexandre Gauthier, le bonheur anti-Michelin à 2h50 de Bruxelles (1/2)

11/02/15 à 10:46 - Mise à jour à 14:17

Source: Weekend

On vous annonçait l'ouverture imminente d'Anecdote, le nouveau restaurant d'Alexandre Gauthier à Montreuil-sur-Mer... Désormais, c'est testé, approuvé et rencontré après seulement trois jours d'ouverture.

Anecdote d'Alexandre Gauthier, le bonheur anti-Michelin à 2h50 de Bruxelles (1/2)

L'Anecdote, de d'Alxandre Gaultier © DR

On peut légitiment se poser la question : pourquoi tant s'intéresser à Alexandre Gauthier, chef qui évolue dans le Pas-de-Calais, c'est-à-dire à trois heures de Bruxelles ? Deux raisons à cela. On aura beau nous objecter que "notre beau pays de Belgique recèle tant de talents"... non, en fait, à dire vrai, personne ne nous a à ce point impressionné, converti à sa cuisine, à l'exception peut-être de Kobe Desramaults (In de Wulf). La force de la cuisine de Gauthier, c'est qu'elle fait sens. Là où certains se perdent en produits de luxe parce que "si c'est cher, c'est forcément bon" et que d'autres radotent parce que "si un tel le fait, ça doit être forcément bon", Alexandre Gauthier trace seul et tout droit sa route gastronomique. On ne saurait trop conseiller de se rendre à la Grenouillère pour expérimenter son propos "pertinent/impertinent" comme il a l'habitude de le qualifier. Mais il y a une autre raison pour laquelle, on suit cet incroyable talent. On le suit parce qu'il incarne à lui tout seul ce que Michelin est incapable de voir. Tant que ce type-là n'aura qu'une étoile, cela voudra dire que nos amis du Guide Rouge n'auront rien compris à l'époque.

Après la Grenouillère, restaurant repris à son père où il écrit la cuisine de demain, et le Froggy's, rôtisserie aux contours médiévaux, Alexandre Gauthier vient d'ouvrir une troisième enseigne : Anecdote. Le pitch ? Un hommage rendu justement... à son père. Pour ce faire, il a repris presque telle qu'elle la carte du 15 mars 1979, date à laquelle Roland Gauthier étrennait ses fourneaux à La Madelaine-sous-Montreuil.

Alexandre Gauthier, chef du restaurant La Grenouillère

Alexandre Gauthier, chef du restaurant La Grenouillère © DR

Bon fils, Alexandre Gauthier exhume la cuisine bourgeoise de la fin des années 70 en un magnifique "devoir de mémoire". Preuve que contrairement à ce que nous bullshit la psychanalyse, il ne faut pas forcément tuer le père pour exister. Gauthier dit halte à l'amnésie et, marin d'eau douce, envoie écrevisses à la nage, cailles aux écrivisses, voire joue de boeuf braisé servie en cocotte ou crêpes Suzette... Une salle blanche éclatante de lumière - elle entre par le biais de cinq fenêtres imposantes - et cernée de banquettes vertes sert de décor contemporain à ce largage d'amarres temporelles.

L'esprit décoratif, qui culmine dans le bel établi central, fait planer l'ombre du grand Patrick Bouchain (la Condition Publique à Roubaix, le Lieu Unique à Nantes ou encore le Channel à Calais) ainsi que celle de Marie Blanckaert, disciple ayant pris le relais. Sur ce bel établi, le seul bruit des grandes bûches de pain tranchées au couteau-scie ouvre l'appétit. Des lampes entourées de bonnets tressés ponctuent le plafond.

cabillaud Gravlax arabica et biscottes

cabillaud Gravlax arabica et biscottes © MV

Dans l'assiette, c'est parfait, et même mieux que ça, à l'image du cabillaud Gravlax arabica et biscottes (11 euros), association intemporelle entre fumé et torréfié parfaitement restituée par Samuel Pesquet (l'ancien chef du Château de Montreuil). La composition réconcilie anciens et modernes.

lotte en nage de petits légumes

lotte en nage de petits légumes © MV

Le plat ? Un temps fort de la cuisine de mémoire, une lotte en nage de petits légumes (19 euros), une évidence, légèrement crémée et légumes croquants électrisés par un jus de moules corsé, que l'on avait presque oubliée.

lemon curd aux fruits secs grillés

lemon curd aux fruits secs grillés © MV

Et encore, y'a le dessert, un lemon curd aux fruits secs grillés (11 euros) qui adresse un joli clin d'oeil par-delà La Manche.

baba au rhum

baba au rhum © MV

Sans parler, du baba au rhum (11 euros) qui retrouve ici toute sa splendeur. De la très belle et plutôt courte carte de vin, on retient, l'imparable Dilettante (5,90 euros) de Catherine Breton, un chenin coincé entre miel et cailloux.

On retient quoi de tout ceci ? Que tous les villages de France devraient avoir leur Alexandre Gauthier...

A suivre...

Anecdote, 1, rue des Juifs (place de l'Eglise), à 62170 Montreuil-sur-Mer. Tél. : +33 3 21 86 65 80. Ouvert de 12h à 14h et de 19h à 22h, fermé le dimanche et lundi.

Nos partenaires