Atelier Bossimé, véritable miracle en milieu rural

16/09/14 à 15:09 - Mise à jour à 15:09

Source: Weekend

A 23 ans, Ludovic Vanackere n'est pas seulement un bon chef, c'est un grand chef. Loin de l'esbroufe ambiante façon " vas-y que je te déballe du homard à gogo ", il a gardé intacts la fraîcheur, la passion et le plaisir d'être derrière ses fourneaux.

Atelier Bossimé, véritable miracle en milieu rural

Genre : Gastro à la ferme Cuisine : 9 Décor : 7 Confort : 8 Service : 8 Qualité/prix : 9

A 23 ans, Ludovic Vanackere n'est pas seulement un bon chef, c'est un grand chef. Loin de l'esbroufe ambiante façon " vas-y que je te déballe du homard à gogo ", il a gardé intacts la fraîcheur, la passion et le plaisir d'être derrière ses fourneaux.

Une personnalité qui trace son chemin tout seul, comme le prouve l'installation de son restaurant dans la ferme familiale et sa farouche volonté de faire lui-même les choses (pain, cave à vins...) Le jeune homme appartient à ces francs-tireurs dont aucune note ou étoile ne peut restituer l'intensité.

On conseille de tester son Atelier à la faveur d'un mercredi ou d'un jeudi soir, moment où il suggère son menu de la semaine à 35 euros. Une proposition en trois services farcie de bonus - amuse-bouche, dessert surprise, dégustation... - qui nous a laissé un souvenir ému.

Cette fête des papilles commence sur la terrasse par quelques tranches de jambon, des fleurs de carottes en tempura et des tranches de tomates dissimulant de fins dés de veau. Parfait avec la Houppe, une bière locale. La suite ? Un tronçon de cabillaud cuit à la perfection, servi avec quelques moules, une mousse de pois et de petits morceaux d'haricots beurre. Dingue. Le plat ? Une côte de porc - bien vu de redorer le blason du cochon - de chez Magerotte proposée avec le gras succulent, un caviar d'aubergines, de la sucrine croquante et de l'orge perlé. Le tout présenté en toute humilité par ce chef qui a décidément tout compris.

... Mais aussi Envie de sensations plus urbaines ? Le bon plan du moment se nomme Knees to chin, il s'agit d'une cantine qui redore le blason du rouleau de printemps. Exit les versions graisseuses passées dans la friteuse, ici il s'agit de petites merveilles de fraîcheurs enrobées dans du papier de riz. Notre préféré de la gamme ? Celui qui panache crevettes, mangue, avocat, menthe fraîche et sauce à l'avocat.

Knees to chin, 125, rue de Livourne, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 644 18 11 (pas de réservation). www.kneestochin.com Ouvert du lundi au vendredi, de 11h30 à 21h30, et le samedi, 11h30 à 18h.

Atelier de Bossimé, 2, rue Bossimé, à 5101 Loyers. Tél. : 0478 13 71 25. www.atelierdebossime.be Ouvert de midi à 13 h 30 et de 19 heures à 21 h 30. Fermé dimanche, lundi, mardi et samedi midi.

En savoir plus sur:

Nos partenaires