Bon Bon, un sans faute pour une gastronomie véritable "sport de combat"

16/04/14 à 09:58 - Mise à jour à 09:58

Source: Weekend

C'est toujours avec une certaine angoisse que l'on pousse la porte d'un restaurant gastronomique. La question qui taraude est la suivante : aura-t-on eu raison de casser sa tirelire ?

Bon Bon, un sans faute pour une gastronomie véritable "sport de combat"

Genre : Gastronomie pure Cuisine : 9 Décor : 8 Confort : 8 Service : 9 Qualité/prix : 9

En entrant dans le salon d'artisan de Christophe Hardiquest, on sait qu'on ne prend pas beaucoup de risque, le chef n'étant pas de ceux qui vont par monts et par vaux. Reste que la facture n'est pas anodine: 145 euros pour le menu " Impro " composé de 5 services, c'est une somme.

Avec une cuisine ouverte qui magnétise l'oeil du convive, Bon-Bon a des allures de scène. Tant qu'à rester sur l'idée de spectacle, on évoquera plutôt un ring: rarement la gastronomie nous aura apparu à ce point comme un sport de combat. Une arène de boxe où les coups sont des caresses. La scénographie des allers et venues est réglée au millimètre. Et quand survient la moindre faille, Christophe Hardiquest lui-même monte en première ligne pour épauler ses troupes.

Le service est léger, voire pétillant tant il témoigne d'aisance - inédite dans un gastro - quant à l'effroyable exercice qui consiste à présenter les plats. Un détail qui en dit long. La brièveté de cette colonne commande de ne retenir que les temps forts de l'expérience: céleri en déclinaison qui décrypte la totalité de l'ADN gourmand de ce légume pas comme les autres, lotte de Saint-Guénolé et ses harmonies fumées avec le chou et le poulpe, mais surtout canard au sang Burgaud dont la tendreté élève la volaille au rang des beaux-arts. On termine dans les cordes, sonné face à tant de maîtrise... et prêt à recasser sa tirelire.

Bon-Bon, 453, avenue de Tervuren, à 1150 Bruxelles. Tél. : 02 346 66 15. Ouvert de 12 h 30 à 13 h 30 et de 19 h 30 à 21 heures. Fermé lundi midi, samedi et dimanche. www.bon-bon.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires