Greenwood: la nouvelle adresse de Frédéric Nicolay

27/11/12 à 15:18 - Mise à jour à 15:18

Source: Weekend

Après le Potemkine, la porte de Hal s'apprête à accueillir une nouvelle adresse qui risque de buzzer la capitale en 2013. Nom de code ? Greenwood, une enseigne appelée à se multiplier... signée par le très prospectif concepteur bruxellois.

Greenwood: la nouvelle adresse de  Frédéric Nicolay

© MV

On l'a déjà écrit : si Paris a pu compter sur les Costes pour agiter sa scène food, Bruxelles n'a pas à rougir de Frédéric Nicolay dont la série de bars et restaurants a toujours fait preuve d'une étonnante modernité. En prenant dès le départ le contrepied de l'esthétique lounge, celui qui est sorti simple commis de l'école hôtelière de Namur a apposé sa signature "no design" aux quatre coins de la ville. Le voici qui revient au 136 du boulevard de Waterloo avec une enseigne qui devrait faire parler d'elle.

Greenwood - premier du nom - se cache derrière une grande porte en bois qui s'ouvre à la façon d'un garage. Cette ouverture totale sur le tissu urbain a déjà les beaux jours en ligne de mire.

A l'intérieur, les murs et le plafond sont entièrement recouverts de palettes de transport, un aménagement brut de décoffrage qui est sa signature depuis un moment. Pour compléter cette grammaire formelle décalée, des luminaires que l'on dirait tout droit sorti d'un atelier. "J'ai déniché ça en Grèce, les créateurs se servent de vieux capuchons pour en faire des caches", explique le franc-tireur de l'Horeca. On trouve également des comptoirs sur roulettes, caractéristiques de son style, ainsi que des racks très basiques dans lesquelles se logent des casiers en plastique de couleur, une trouvaille faite aux Pays-Bas.

Quel genre de lieu sera Greenwood ? Selon le principal intéressé, il s'agira d'un "endroit évolutif" se transformant au fil de la journée. Par-là, il faut comprendre que le matin l'adresse se présentera comme un dépôt de pain avec la possibilité de grignoter tartines et viennoiseries sur place. Le midi sera l'occasion d'un déjeuner simple à base de bons produits. Dès 17h, l'adresse se transformera en bar à vins avec saucissons et Saint-Marcellin de derrière les fagots. Ce, avant de finir la soirée en simple bar, bières à l'appui.

"Cette idée m'est venue en imaginant un village anglais où tout se concentre dans le même endroit : bar, épicerie, presse, cantine... ça fait sens à une époque où la ville se disperse en de nombreux quartiers qui sont autant de "villages"...", explique Frédéric Nicolay. L'ambition du projet est de développer l'enseigne par un système de franchise. Soit, une démarche différente de la part de celui qui a récemment signé le Flamingo. Sa stratégie habituelle consistant à ne pas s'impliquer dans les concepts pondus pour d'autres et achetés clé sur porte. On expliquera cela peut-être par son envie de promouvoir son nouveau bébé - Bolbu, une gamme de lait bio - à travers un réseau conforme à une certaine vision du monde.

M.V.

Greenwood, 136, boulevard de Waterloo, à 1000 Bruxelles. Ouverture prévue en décembre.

Nos partenaires