L'Opéra: Impressionnant buffet d'antipasti

22/07/09 à 15:20 - Mise à jour à 15:20

Source: Weekend

En salle ou en terrasse parmi les oliviers, au restaurant L'Opéra, à Waterloo, l'assiette s'éclate dans des réalisations gorgées de saveurs. Un tableau de suggestions complète une belle carte et un impressionnant buffet d'antipasti.

L'Opéra: Impressionnant buffet d'antipasti

© PG

Avec l'école hôtelière de Senigallia comme bagages et Les Marches comme champ d'expériences, Americo Serfilippi débarque à Bruxelles, en 1972, et travaille d'emblée avec deux cuisiniers passionnés : Camille Lurquin et Eddie Van Maele. Ainsi drillé, il ouvre son premier restaurant Le Victor Hugo, à Schaerbeek. Cinq ans plus tard, il prévoit son retour en Italie, change d'avis et lance son premier Arlecchino à Rhode-Saint-Genèse.

Le décor qu'il a conçu, y compris une authentique gondole vénitienne, va de pair avec une assiette colorée nourrie par des bases solides et des produits de qualité. Après 25 ans de loyaux succès et une rupture de bail, il déménage à Waterloo pour imposer, dès août 2003, L'Opéra.

Entrée avec salon-bar à vins, sol en marbre rouge, armoires vitrées et climatisées pour les vins, long comptoir-bar auquel s'accrochent de hauts tabou- rets, bustes en marbre de Carrare, alternance de gris et de pourpre, vitraux art nouveau, perspective de la salle du Théâtre de la Fenice de Venise ourlée de rideaux rouges. Encore qu'en cette saison, la clientèle déserte volontiers un intérieur pourtant climatisé pour s'installer en terrasse parmi les oliviers. Quoi qu'il en soit, en salle ou sous le parasol, l'assiette s'éclate dans des réalisations gorgées de saveurs.

Classique et sans le moindre reproche, le vitello rosa garnit de fines tranches de veau rosées d'une sauce au thon. Tomate cerise et gros câpres colorent et relancent (17 euros).

En chaud-froid et grillé, l'excellent king crabe est rafraîchi par un lit d'asperges vertes légèrement croquantes. Une belle sauce réduite au vieux porto conforte originalité et contrastes (26 euros).

Fameux et al dente, les raviolis aux truffes, avec une lichette d'huile de truffe, sollicitent mascarpone et ricotta de bufflonne pour signer un petit chef-d'oeuvre de goût (19 euros).

Autre plat phare, la tagliata de fines tranches de boeuf, saignantes et avantageusement aromatisées aux truffes. Un nid de spaghetti de courgette, de gros cubes rectangulaires de pommes de terre joignent leurs saveurs (28 euros).

Un tableau de suggestions complète une belle carte et un impressionnant buffet d'antipasti. Lunch à 20 euros (trois services) ou 30 euros avec boissons. Menus à 40 euros (quatre services) ou 55 euros vins compris, dégustation (cinq services) à 50 euros et 68 euros avec vins. Quelque 400 références en vins et une machine "Cruover" permet de déguster des vins au verre.

Cote : 9/10
Cuisine : italienne
Cadre : design raffiné
Cave : essentiellement transalpine
Terrasse : oui
Parking : privé

Serge Tonneau

En savoir plus sur:

Nos partenaires