La Brasserie de la Patinoire a tout bon

03/03/15 à 14:35 - Mise à jour à 14:34

Source: Weekend

La brasserie est un genre noble pour lequel on a une infinie tendresse. Un genre que Claude Sautet a parfaitement immortalisé dans ses films. Vivant par définition, ce type de lieu est celui où l'on sort en famille ou entre amis, et où vieux et jeunes se mélangent. Et cette Brasserie de la Patinoire a tout bon...

La Brasserie de la Patinoire a tout bon

© MV

Genre : brasserie effervescente Cuisine : 7 Décor : 8 Confort : 8 Service : 8 Qualité/prix : 7

La Brasserie de la Patinoire a tout bon

© MV

La brasserie est un genre noble pour lequel on a une infinie tendresse. Un genre que Claude Sautet a parfaitement immortalisé dans ses films. Vivant par définition, ce type de lieu est celui où l'on sort en famille ou entre amis, et où vieux et jeunes se mélangent. C'est aussi un endroit efficace - un tourbillon de plats portés par une armada de serveurs - et détendu - on ne vous chasse pas juste après le dessert. Si l'on s'en tient à ces critères, cette Brasserie de la Patinoire a tout bon.

Dans un cadre british, mention pour le tapis écossais, on se laisse porter par une atmosphère feutrée aux contours coloniaux. On s'installe forcément sur une banquette en cuir - where else ? - et on se laisse divertir par le ballet du service. Du coin de l'oeil, on surveille les bouteilles de gin et autres flacons de whisky qui soulignent l'allégeance faite à la Grande-Bretagne.

La Brasserie de la Patinoire a tout bon

© MV

On commence avec une entrée originale, un tartare de thon aux avocats, vinaigre mangue-yuzu (18 euros), c'est bon et inspiré. Au passage, on donne un coup de fourchette aux croquettes aux crevettes, bisquées comme il se doit. Le plat épouse à merveille la déco, soit un cabillaud pané à la mie de pain frit, sauce tartare (23,50 euros). Servi avec des pommes au four façon "wedges", la composition a tout du fish & chips. En dessert, le Colonel (10 euros) ne lésine pas sur la vodka et c'est tant mieux. Sélection de vin plutôt large, avec même quelques flacons d'exception (improbable Silex 2011 de Didier Dageneau). On regrettera juste une addition un poil trop corsée - compter 45 euros le couvert.

Brasserie de la Patinoire, 1, chemin du Gymnase, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 649 70 02. www.brasseriedelapatinoire.be Ouvert tous les jours, de midi à 14 h 30 et de 18 h 30 à 23 h 30 (dimanche et lundi jusqu'à 22 h 30).

Mais aussi...

Pas envie d'une brasserie ? Pourquoi ne pas tenter une enseigne totalement inclassable : Interiors Wine. Cette enseigne improbable signe la rencontre entre un magasin de décoration et une cave à vins de plus de 150 références venues en grande partie d'Italie et de France - façon Gravner, Azienda Cos, Hauvette, Dauvissat...

On doit cette idée originale à Massimo Coletti et à son épouse. Le dénominateur commun du lieu est le bien-être. À l'esprit Feng Shui de l'approche décorative correspond une sélection spécifique de flacons qui ont la biodynamie en ligne de mire. Ainsi, par exemple, des vins siciliens Uva Tantum que Massimo propose en exclusivité à Bruxelles.

La particularité ? Ceux-ci sont vieillis en fûts de châtaigner, une démarche qui fait sens quand on sait que la Sicile est un terroir particulièrement propice à ce type d'arbre. Les samedis et dimanches, la bonne idée est de venir pour l'apéro à la faveur de petites assiettes de charcuteries que propose le maître des lieux. Laissez-vous guider par ses choix découverte, l'expérience en vaut la peine.

Interiors Wine, 126, rue Blaes, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 502 71 67. Ouvert du mardi au dimanche, de 10h30 à 19h. www.brussels-studio126.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires