Le comptoir du Comptoir des Galeries, l'adresse qui électrise et la Villas Lorraine, néo-classique

04/11/14 à 12:33 - Mise à jour à 12:33

Source: Weekend

Le lecteur qui lit fréquemment cette rubrique le sait forcément. Rien ne nous électrise plus que les chefs qui pratiquent l'"unplugged" en matière de gastronomie. Comprendre ces cuisiniers qui se débarrassent des nappes amidonnées et des menus 12 services pour jouer une sonate en mi-nuscule.

Le comptoir du Comptoir des Galeries, l'adresse qui électrise et la Villas Lorraine, néo-classique

Genre : Comptoir unplugged Cuisine : 9 Décor : 8 Confort : 7 Service : 8 Qualité/prix : 8

A cet exercice-là, on vient de tomber sur deux championnes toutes catégories. Julien Burlat, du Dôme à Anvers, et Benjamin Lagarde, ex-Bowery, boxent Bruxelles à la faveur d'une imparable mise en abyme. Nom de cet osni - pour objet succulent non identifié ? Le comptoir du Comptoir des Galeries. On s'explique.

L'adresse fait place à deux espaces: le premier est un restaurant classique que l'on testera sûrement un jour, tandis que le second est une sorte de couloir sans prétention faisant place à une douzaine de tabourets où l'on s'enfile des tapas à l'arrache. Le comptoir du Comptoir, donc, en quelque sorte.

Le petit plus ? Le midi, ça donne un lunch à 9 euros, préparé en live sous vos yeux, dont on rêve encore. A savoir un bun, servi juste chaud, de chèvre, from chez Julien Hazard, boosté de menthe ciselée, d'huile d'olive, de citron, de fleur de sel et de piment d'Espelette. Ces quelques bouchées de pur bonheur étaient accompagnées de deux croquettes forcément faites maison. L'une au comté, l'autre aux crevettes, les deux sublimes. La tarte fine au chocolat s'appelle " reviens " et on le promet yeux dans les yeux.

... Mais aussi Envie de luxe et de néo-classicisme ? Rendez-vous à La Villa Lorraine où le jeune Maxime Colin (27 ans) a repris le flambeau. Des gamberoni de Sicile servis en carpaccio, relevés d'un pesto de noix et de bonite fumé, suivis par des langoustines au caviar sino-russe, prouvent que ce talent est à la hauteur des responsabilités qui lui ont été confiées. Les vins ? Forcément dans la lignée : Meusault d'Henri Boillot ou Tertre Roteboeuf 2008 de François Mitjaville. C'est beau une maison qui renoue avec la splendeur. La Villa Lorraine, 75, avenue du Vivier d'Oie, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 374 31 63. www.villalorraine.be Ouvert du mardi au samedi de 12h à 14h et de 19h à 22h

Le Comptoir des Galeries, 6, Galerie du Roi, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 213 74 74. www.comptoirdesgaleries.be Ouvert du mardi au samedi, de 12 à 23 heures.

En savoir plus sur:

Nos partenaires