Le restaurant de la semaine : N'Zo, vivant, généreux et émouvant

14/12/16 à 10:58 - Mise à jour à 10:56

Source: Weekend

Il y a des soirs où la lucidité nous envahit. On réalise, par exemple, que la fameuse "cuisine ouverte" est sans doute la plus grosse arnaque gastronomique actuelle qui soit. Sous couvert d'instaurer de la proximité entre le chef et le convive, elle ne fait en réalité que souligner la distance.

Genre : Italien affectif

Le restaurant de la semaine : N'Zo, vivant, généreux et émouvant

© Michel Verlinden

Sceptique ? Rendez-vous chez N'Zo, restaurant vivant, bruyant et familial, pour comprendre ce qu'est une personnalité qui donne sans compter, quelqu'un qui ignore la frontière entre la vie et la bouffe. Rarement on aura vu un exercice aussi généreux.

Ses fourneaux ont beau être hors du champ de vision, cet homme qui se dit "né dans un café" multiplie les allers-retours avec la salle. Tout au long d'un repas sans carte à 29 euros, il vous prend par la main au fil d'un pitch à l'italienne - antipasti, primi et secundi piatti.

Avec beaucoup d'intelligence, Enzo Cirone ne fait que ce qu'il sait faire : d'impressionnantes planches appelées "tap'antipasti", un bolognese minute à la fois noble et bâtard, une lasagne "c'est moi qui l'ai faite mais c'est ma mère qui me l'a apprise", une tranche de boeuf charolais cuite à l'unilatéral.

Bien sûr, tout n'est pas parfait - certains produits laissent à désirer... Il reste que l'expérience est mémorable et profondément émouvante.

N'Zo, 274, chaussée de Mons, à 6150 Anderlues.

Tél. : 0475 81 60 47.

WeekendInformation Services

Nos partenaires