Le restaurant de la semaine: Tarzan réinvente le concept du bar à vin

15/02/17 à 10:10 - Mise à jour à 10:10

Source: Weekend

A en juger par leur multiplication, les bars à vin doivent être un créneau rentable, affublés trop souvent d'un manque de subtilité dont les contours " bobeauf " dégagent une odeur coincée entre le cuir neuf du Salon de l'auto et la chaussette du vestiaire de rugby. Une adresse réinvente enfin le genre sous des ors féminins et végétaux.

Genre: bar à vin naturiste

Le restaurant de la semaine: Tarzan réinvente le concept du bar à vin

© MV

A force de se reproduire sans se repenser, la formule sombre petit à petit dans les oubliettes de l'époque. C'est que le clé-sur-porte disponible aux quatre coins du pays repose sur une désolante trilogie bourrative : pain-viande-fromage. En clair, un manque de subtilité dont les contours " bobeauf " dégagent une odeur coincée entre le cuir neuf du Salon de l'auto et la chaussette du vestiaire de rugby.

Dire qu'on espérait autre chose tient de la litote. Une adresse réinvente enfin le genre sous des ors féminins et végétaux. Surtout ne pas se laisser abuser par le nom de " Tarzan ", c'est bien Jane - Coralie Rutten - qui s'occupe des assiettes.

Coques accompagnées d'une sauce crue à la citronnelle et au piment (10 euros), crème d'avocat et dentelles de betteraves (8 euros), houmous (6 euros) épatant... Et pour les indécrottables, la planche vigneronne (15 euros) cercle salaisons et fromages de mousse estragon-cajou et de radis noir.

Bien entendu, ce grignotage s'accompagne de flacons naturels en deux versions : pédale douce pour les néophytes - Mosse, Breton, Crispeels... - ou ovnis pour les confirmés - Didier Chaffardon, Pierre Frick.

Tarzan, 59, rue Washington, à 1050 Bruxelles. Tél. : 02 538 65 80.

Nos partenaires