Les meilleurs foodtrucks à tester cet été à travers la Belgique

20/07/15 à 13:24 - Mise à jour à 04/08/15 à 10:18

Source: Weekend

Plus qu'une mode, les foodtrucks sont souvent présentés comme une véritable prise de conscience citoyenne. Voici à travers le pays, nos bonnes adresses collant le mieux à cette définition. A tester durant l'été.

Les meilleurs foodtrucks à tester cet été à travers la Belgique

© Michel Verlinden

Les meilleurs foodtrucks à tester cet été à travers la Belgique

© Michel Verlinden

Bugs in Mugs

Il est grand temps de parler d'insectes en termes dépassionnés. Plus personne n'est censé l'ignorer : ces petites bêtes représentent une valeur protéique nettement supérieure à la viande, elles sont extrêmement saines pour l'organisme dans la mesure où elles ne possèdent que peu de mauvaises graisses, et pour couronner le tout, leur consommation ne ruine pas la planète. Ce joli message à l'usage des foules est exactement celui que veut faire passer Bugs in Mugs, un food truck éco-conscient. Derrière celui-ci, on trouve Gaëlle et Olivier, jolies têtes pensantes du projet. Leur credo ? Ils le formulent à qui veut l'entendre : "Notre but est d'offrir une alternative durable, économique et écologique à nos modes d'alimentation classiques." Et ? Et ça marche ! Pour avoir testé le rouleau de printemps, on peut affirmer haut et fort que le concept tient la route. Basé sur une préparation de légumes de saison frais, de grillons et de petits criquets, le rouleau en question fond dans la bouche, servi par une sauce aigre-douce et une salade bien croquante. Le fin du fin ? Les initiateurs ont eu l'excellente idée de servir leurs spécialités - il y a également un burger, une brochette d'insectes et même une pizza - avec ce qui se fait de mieux en matière de bières artisanales : Lupulus, Moinette, Val-Dieu, Rochefort et autre Quintine.

Pour suivre ce food truck : http://bugsinmugs.com

Il Sapore de la Dolce Vita

Les meilleurs foodtrucks à tester cet été à travers la Belgique

© MV

Le charme de la "dolce vita" à l'italienne n'est plus à prouver. Il est même devenu au fil du temps un label sur lequel les marques n'hésitent pas à surfer. Loin de cette imagerie surfaite et opportuniste, il existe encore des initiatives qui fleurent bon l'Italie authentique, celle des produits simples et des associations gustatives évidentes. C'est le cas de cette camionnette jaune pétant à côté de laquelle il est difficile de passer. Il Sapore della Dolce Vita est le projet de jeunes soeurs originaires de Bologne, Clara et Elizabetta. Pour elles, le food truck n'est pas seulement une démarche commerciale, c'est un style de vie décalé et bohême. Les piadina romagnola qu'elles proposent, elles, sont loin d'être bohêmes. C'est même du grand art. Ces sandwichs italiens chauds et artisanaux se révèlent particulièrement séduisants en modèle "deluxe". Ainsi du Cotto Special (7 euros) choisi en version piadina aux olives. La préparation fournit un joli prétexte d'émoi aux papilles, à la faveur d'un délicieux jambon cuit associé à des feuilles de radicchio, de parmesan et de crème de vinaigre balsamique. Redoutable. Branché végétarien ? Une dizaine de compositions vous attendent. Côté boissons, les deux frangines signent un excellent Spritz et débouchent quelques flacons transalpins.

Pour suivre ce food truck : www.facebook.com/ilSaporeDellaDolceVita

SINstreetfood

Qui a dit que street food rimait forcément avec junk food ? Pas nous. Surtout pas depuis que l'on a croisé le food truck de Carine De Backer le temps d'un délicieux déjeuner sur un seau renversé. Architecte d'intérieur reconvertie dans la gastronomie urbaine, elle signe l'une des adresses mobiles les plus intéressantes du moment. Son camion bardé de bois est littéralement pris d'assaut par les amateurs qui mâchent en écoutant Beirut ou Christine and the Queens. Il faut dire que cette autodidacte réussit un mélange assez improbable entre ingrédients pleins de nutriments et régression savamment dosée. Ce panachage inédit est magnifiquement incarné par son Big Sin Burger à 5 euros, véritable création à base de pain (en provenance du Pain Quotidien), de galette d'épeautre, de graines, de pois, d'épinards, de fromage et d'oeufs. Le tout servi par un mémorable chutney tomate-gingembre. Bien vu : SINstreetfood propose aussi des préparations "vegan" (végétaliennes, donc), à l'instar de bols de légumes ou du Mex Sin qui mêle galette d'haricots et de riz rouges, patates douces et mayonnaise végétale. On aime également la présentation qui puise son inspiration dans les thalis indiens. Côté boissons, que du bon : jus de fruits frais, thé glacé, limonade homemade et bières en provenance de la brasserie Dupont.

Pour suivre ce food truck, rendez-vous sur sa page Facebook.

le Wok de Blaise

Pas sérieux, les food trucks ? Allons donc. Testez un peu le Wok de Blaise pour voir. Celui-ci est le plus intensément asiatique qui nous ait été donné de goûter. Pas seulement pour ce qu'il propose, à savoir des woks d'inspiration thaïe reposant sur un principe combinatoire articulé en trois temps : choix du type de plat (sauté, curry-coco, pad thaï), de la base (riz ou nouilles de riz) et de l'accompagnement (scampis, poulet, légumes). Non, le plus dépaysant, c'est incontestablement le personnage de Blaise lui-même. Crâne rasé à la manière d'un moine Shaolin, il officie avec une concentration et une rigueur totales. Il faut le voir passer d'une poêle à l'autre, quasiment martial. Ce qui est drôle, c'est qu'il est flanqué d'un acolyte, un peu pataud, qu'il tance régulièrement. A ceux qui n'auraient pas compris le message, est destiné un petit écriteau qui dit : "Ne parlez pas à Blaise pendant qu'il cuisine." Il serait effectivement stupide de troubler le maître dans sa quête initiatique, car au bout de celle-ci, il y a le wok parfait. On ne regrette pas une seconde d'être resté dans les clous des recommandations. La préparation dégustée est tout simplement parfaite, digne de ce que l'on a pu goûter dans les rues de Bangkok. Un curry-coco plein, panachant coriandre, cumin, piments oiseaux, lime kaffir, curcuma, citronnelle, lait de coco et galanga. C'est relevé, certes, mais l'ensemble reste en équilibre, sans jamais tomber dans le brûle-gueule. Le tout pour une préparation que l'on n'oublie pas aussitôt qu'on l'a ingurgitée. Du grand art.

Pour suivre ce food truck : www.lewokdeblaise.be

Banane Plantain

On nous jure que les food trucks ne sont pas une mode mais bien une prise de conscience citoyenne. On a envie d'y croire. Mais pour que cela ne reste pas un simple slogan parmi les autres, il faut que cessent les formules copiées-collées qui pullulent au coin de chaque rue. Heureusement, il existe des initiatives créatives qui sortent du lot. Ainsi de Banane Plantain, cantine bohème qui fait souffler un vent dépaysant sur le genre. Ce projet nomade est dédié aux cuisines afro-antillaise et du Maghreb. Soit un programme plutôt alléchant que l'on doit à Dalida Inyongo- Moerenhout. En plus de son activité de traiteur à Lasne, elle a mis en place cette petite camionnette noire, une Citroën de type H, au look imparable. On s'y régale de préparations diverses qui enchantent le palais. C'est particulièrement vrai des délicieux samoussas qui, pour rappel, ont débarqué en Afrique à l'initiative de la communauté indienne. Disponibles en version agneau, poulet ou végétarien, ces beignets panachent les épices et les herbes, coriandre et curcuma, avec beaucoup d'à-propos et d'équilibre. Bien vu : ils évitent la graisse, travers récurrent de ce genre de spécialités. Servis avec de l'aubergine grillée et une salade froide bien relevée, ces samoussas constituent un instant de grâce qui vaut tous les burgers du monde.

Pour suivre ce food truck : www.bananeplantain.be

Les meilleurs foodtrucks à tester cet été à travers la Belgique

© MV

Petit Camion

Quand on a voyagé aux quatre coins du globe - Djibouti, Etats-Unis, Edimbourg... - et que l'on a un père ayant dédié son existence au patrimoine culturel belge à travers une maison d'édition, il n'est pas illogique de porter le plat pays dans son coeur. C'est le cas de Géraldine Gilson qui, après avoir roulé sa bosse au sein de différents organismes financiers, a mis toute son énergie dans un food truck à la fois modeste et malin. Il y a pas mal de "nostalgénie" dans ce Petit Camion dont l'ambition est de redorer le blason d'une de nos madeleines de Proust nationales, à savoir le pistolet. Chaque midi, cette enseigne ambulante livre un tableau noir d'une dizaine de compositions bien tapées. Pour cause, les miches sont joliment sourcées avec une mie particulièrement régressive que l'on doit à la boulangerie La Martine à Beersel. Les préparations se déclinent froides ou chaudes. Côté plancha, c'est le Big Jim (4 euros) qui remporte un joli succès en version viande hachée, cheddar, oignon rouge, cornichon, sauce tomatée, bacon et mayonnaise. Côté fraîcheur, pour le même prix, c'est le Gino qui plaît, une composition très "club med", comprendre méditerranéenne, avec pesto, jambon italien, mozza, tomates séchées, parmesan et une bonne dose de roquette. Le plus ? Le franc sourire et la douce gentillesse de l'intéressée.

Pour suivre ce food truck : www.facebook.com/lepetitcamionbelgique

Urban Cook

Les meilleurs foodtrucks à tester cet été à travers la Belgique

© MV

On ne va pas se mentir : le burger est devenu la tarte à la crème de la restauration. Sous prétexte de consensus alimentaire, cette spécialité s'affiche à toutes les vitrines. C'est encore pire en matière de food trucks. Un récent événement comme le Brussels Food Truck Festival a permis de mesurer à quel point ce morceau de viande coincé entre deux buns se taillait la part de lion. Il y était mis à toutes les sauces. Ad nauseam. Cette grand-messe sur roues a également pointé les différences qui existaient au niveau de la qualité. Raison pour laquelle on estime qu'Urban Cook a sa place dans ces pages. Pourquoi ? Simplement parce que Mathieu Vandenbussche propose un vrai "gourmet burger", travaillé dans le sens de la gastronomie. Pas de secret, le chef s'est fait la main dans plusieurs restaurants. Ça se sent tant au niveau de la rapidité du service que dans la sélection des produits et la finition des préparations. On en a eu une preuve éclatante avec le Rock, une création sur un morceau de 200 grammes de boeuf belge nappé de sauce roquefort. L'excellente idée ? La présence de bacon et, surtout, de chicons braisés qui confèrent une saine amertume au tout. Mention également pour l'ajout de "wedges", ces tranches de pommes de terre frites avec leur peau.

Pour suivre ce foodtruck : www.facebook.com/urbancookbruxelles, www.urbancook.be ou tél. : 0477 35 32 95.

Les tartes Quartier Libre

Basée à Tournai, la fabrique Quartier Libre s'est spécialisée dans les tartes, qu'elles soient salées ou sucrées. Les initiateurs du concept ont également eu l'idée de proposer leur savoir-faire par le biais d'un food truck qui tourne dans le Tournaisis ainsi que dans le nord de la France. C'est bien vu, d'autant plus que les quartiers de quiches en question sont faciles à déguster en mode street food. On sait combien il est parfois frustrant de galérer avec des préparations dont la consommation nécessite d'avoir autant de bras que Vishnou. Le menu est court, comme il se doit, mais parfaitement maîtrisé. Ainsi de la version lorraine, fidèle à l'image que l'on s'en fait. Elle se voit ici intelligemment relevée d'une pointe de moutarde. Pour 9 euros, on s'offre la totale, soit une part de quiche, une salade, une boisson et une tarte sucrée. Pour cette dernière, on recommande chaudement celle qui panache chocolat et caramel au beurre salé, le tout pour un résultat délicieusement régressif. Le truck en lui-même séduit par son "emballage" assez graphique étudié qui évoque un tableau noir orné de dessins et d'inscriptions à la craie. En bonus, on apprécie l'accueil franchement chaleureux et la rapidité du service, ce qui est souvent un point faible de ce type de restauration.

Pour suivre ce food truck : www.facebook.com/tartesquartier, www.tartesquartierlibre.be ou tél. : 0487 22 02 55.

En savoir plus sur:

Nos partenaires