Nos bonnes adresses sur la côte

26/08/15 à 12:12 - Mise à jour à 15:51

Source: Weekend

La Côte belge a la cote, ca n'est plus à prouver. Alors pour en profiter jusqu'au bout des papilles, on vous livre quatre adresses à tester d'urgence, le nez au vent.

A Coxyde

Un boucher fait planer son ombre sur le littoral, la Flandre- Occidentale, voire toute la Belgique : l'excellent Hendrik Dierendonck, fournisseur de chefs aussi prestigieux que David Martin, Kobe Desramaults ou Sergio Herman. Sa "rouge de Flandre" condense le terroir comme peu de viandes, tandis que ses maturations sont exemplaires. Ce boucher star flamand, installé à Saint-Idesbald, vient d'ouvrir Carcasse, un nouvel endroit tout à la fois bistrot, atelier de boucherie - pour permettre aux particuliers d'apprendre les techniques de découpe - et lieu de dégustation. Aux manettes, Michael Yates, cuisinier originaire de Lancashire et sous-chef chez Oud Sluis pendant plus de trois ans. Cette steakhouse est sans conteste la meilleure du moment, même si la concurrence ne manque pas. On y teste des préparations imparables telles que les oreilles de porc croustillantes, le fameux onglet de rouge de Flandre ou l'agneau caramélisé.

Carcasse, à Coxyde

Carcasse, à Coxyde © DR

Carcasse, 5, avenue Henri Christiaen, à 8670 Coxyde. Tél. : 058 51 72 49. www.carcasse.be Ouvert de midi à 14 h 30 et de 19 à 22 heures, fermé mardi et mercredi.

A Ostende

Pour certains, le moules-frites est une religion avec laquelle on ne plaisante pas. Ceux-là s'accordent généralement pour dire qu'il n'y a pas de meilleur endroit pour communier avec ferveur qu'au littoral belge. A Ostende, De Mosselbeurs se présente comme l'un des épicentres de ce culte. Carrelage en damier, décor qui évoque un phare et petites touches vintage dispersées aux quatre coins de la salle - notamment une magnifique trancheuse -, on se sent rapidement ici comme chez soi. Bien vu, le fameux mollusque est décliné à travers dix-sept préparations différentes : au pastis, au vin blanc, à l'ail, au fromage de chèvre, à la provençale, à la crème, à la bière (de la Triple Westmalle), à la manière thaïe ou, plus audacieux, selon une recette panachant gorgonzola, poires et pancetta... Allergique ? On explore alors le filet pur de boeuf proposé avec quatre sauces différentes. Bien sûr, la simple sole, accompagnée de frites, vaut également le détour. En guise d'apéritif ? Le très bon et très belge Spring Gin avec ses notes de pin. Une belle découverte.

De Mosselbeurs

De Mosselbeurs © DR

De Mosselbeurs, 10, Dwarsstraat, à 8400 Ostende. Tél. : 059 80 73 10. www.demosselbeurs.be Ouvert de midi à 14 heures et de 18 à 22 heures, fermé lundi et mardi.

A Blankenberge

Adresse hautement improbable, Oesterput navigue entre le kitsch et le génie. Bien qu'on penche plutôt pour la seconde proposition. Cette vénérable institution affiche 130 années au compteur. On ne niera pas qu'il s'agit sans doute de l'une des enseignes les plus connues d'un détour par le littoral... mais on ne résiste pas à la citer tant le cadre de béton de cette adresse est imparable au regard de la fraîcheur des produits proposés. Une salle aux allures de réfectoire fait place à de grands viviers et à une spacieuse cuisine ouverte. Certains viennent pour les moules, d'autres pour le homard européen, "Hommarus gammarus" préparé façon "Belle vue" - et sont alors affublés de bavoirs " Lobster is king" - mais le must absolu reste le plateau royal à accompagner de la cuvée de champagne de son choix parmi les possibilités des maisons Ruinart et Jacquart.

Oesterpunt

Oesterpunt © DR

Oesterput, 16, Wenduinse Steenweg, à 8370 Blankenberge. Tél. : 050 41 10 35. www.oesterput.com Ouvert de midi à 14 h 30 et de 19 heures à 21 h 30, fermé mardi (ouvert )

A Knokke

Fabrice Vuillemin, chef du Bel Etage à Knokke

Fabrice Vuillemin, chef du Bel Etage à Knokke © Ann Van Wesemael

Fabrice Vuillemin est issu d'une famille de restaurateurs. Ses grands-parents possédaient la taverne Scala à la place de Brouckère et ses parents, après avoir ouvert La Rose, à Bruxelles également, ont exploité l'hôtel Wellington à Knokke. Depuis l'âge de 14 ans, Fabrice travaille dans l'horeca. Il a appris les règles de la cuisine classique auprès du baron Pierre Romeyer et de Pierre Fonteyne, mais son maître absolu est Jean-Pierre Bruneau. C'est en effet au restaurant Chez-Jean qu'il a fait ses armes comme chef cuisinier. En 2001, il reprend le Bel-Étage où, pour plus de facilité, il décide de multiplier les casquettes. Ainsi, il est à la fois réceptionniste, sommelier, cuisinier et plongeur. Au sous-sol, dans le bar à cigares, Fabrice joue également au barman après le repas. La carte comprend cinq entrées et plats de résistance mais ce sont les menus à quatre services qui ont fait sa renommée.

Restaurant Bel-Étage, 13, Guldenvliesstraat, à 8300 Knokke.

Nos partenaires