Trois adresses pour saliver l'Asie

13/05/15 à 09:27 - Mise à jour à 09:27

C'est un fait avéré : l'Asie nous arrive dans l'assiette par vagues successives. Chine, Thaïlande, Japon, Corée... Souvent synonyme d'additions à la baisse, la cuisine asiatique a pris l'habitude de se solder face au peu d'exigence de la clientèle occidentale. Pourtant, ce n'est pas parce qu'ailleurs elle peut se targuer d'une tradition street food vivace que, chez nous, l'assiette se doit de faire le trottoir maquillée à la truelle. Autant dire que l'on compte les adresses de référence sur les doigts d'une main de Bouddha. En voici trois qui valent le détour.

Trois adresses pour saliver l'Asie

© DR

Maru

Maru restitue la formidable explosion de saveurs de la cuisine coréenne sans négliger une autre de ses dimensions fondamentales : la notion de partage. Pour apprécier l'expérience au mieux, on recommande de venir ici à quatre ou six - l'endroit ne se prête pas aux tête-à-tête - et de tout mettre les assiettes en commun. Côté entrées, il ne faut pas passer à côté des pajeon, d'excellentes "crêpes" composées de jeunes oignons et de fruits de mer. Très fine, la pâte affiche un léger croquant dû à un mélange de farine de blé, d'oeufs et de farine de riz. On ne ratera pas non plus les jinmandu, d'imposantes ravioles cuites à la vapeur, farcies et généreuses sur l'ail. Pour ce qui est du plat, il y a bien sûr le très ludique bulgogi, le barbecue de table coréen que l'on a testé en version boeuf mariné, mais l'on conseille plutôt de promener ses papilles du côté d'une préparation plus originale, le yukhwe bibimpap, soit un mets, contenu dans un bol de pierre volcanique brûlant, à base de riz surmonté de boeuf cru, de légumes et d'un jaune d'oeuf. Le bonus ? Une sélection de vins nature de haut vol.

510, chaussée de Waterloo, Ixelles. Tél. : 02 346 11 11. Ouvert de 12h à 14h30 et de 19h à 22h, fermé le lundi.

Lam & Yin

Il faut s'armer de courage et de persévérance pour espérer dénicher un couvert parmi la quinzaine de tables que compte ce micro restaurant chinois qui fait exploser tous les préjugés sur le genre. C'est que Lapyee Lam, patron et chef, va droit au but. Aux dragons et autres kitscheries pékinoises, il préfère une salle épurée à l'extrême, seuls les portraits des grands-parents et une tête de Bouddha sont autorisés à faire de la figuration sur les murs chaulés gris. Aux cartes numérotées kilométriques, il répond par un choix restreint de mets néo-chinois - cinq entrées, cinq plats - garant d'une totale fraîcheur. L'assortiment de dim-sum préparés maison ne souffre aucune excuse, tout comme le pigeonneau aux noix de cajou. Une sélection pointue de vins - dont certains naturels et non filtrés - achève de faire de cet endroit le bastion improbable et raffiné d'une certaine idée de la cuisine chinoise. Une adresse qui vaut à elle seule le déplacement jusqu'Anvers.

17, Reynderstraat, à 2000 Anvers. Tel. : 03 232 88 38. www.lam-en-yin.be Du mercredi au dimanche, de 18h à 22h.

Chez Chen

Adresse incontournable depuis 1985, Chez Chen fait figure de véritable institution à Wépion. L'adresse qui jouxte la Meuse respecte les dogmes de la cuisine chinoise sans jamais céder à la facilité et aux ersatz de produits. Le must ? Le canard fumé au thé mais également la très réputée fondue chinoise - le Ho-Ko, pour deux couverts obligatoirement - qui se réserve impérativement, et au minimum, un jour à l'avance. Le cadre est contemporain, débarrassé des habituelles chinoiseries façon dragons noirs. Chen est aussi implanté à Namur avec la même réussite : même culte du fait maison et équilibre des préparations.

873, chaussée de Dinant, à 5100 Wépion. Tél. : 081 74 74 41. www.chezchen.be Ouvert de 12h à 14h30 et de 18h30 à 23h, fermé le mardi.

Nos partenaires