Un bon Petit-Fils, pour se réconcilier avec les allumés du fourneau

14/01/14 à 16:32 - Mise à jour à 16:32

Source: Weekend

Marre des chefs asociaux et bourrus qui ont du mal à aligner plus de deux phrases ? Il est temps de filer au Petit-Fils pour se réconcilier avec les allumés du fourneau.

Un bon Petit-Fils, pour se réconcilier avec les allumés du fourneau

Le Petit Fils, 13A, rue de l'Abbaye, à 1380 Lasne. Tél. : 02 633 41 71. www.lepetitfils.be Ouvert de midi à 14 heures et de 19 h 30 à 21 h 30. Fermé dimanche et lundi.

Marre des chefs asociaux et bourrus qui ont du mal à aligner plus de deux phrases ? Il est temps de filer au Petit-Fils pour se réconcilier avec les allumés du fourneau.

Sébastien Leroy possède le don d'ubiquité : il vous reçoit en salle puis file en cuisine faire frémir la marmite. Attention, l'exercice est périlleux qui peut déboucher sur une tension larvée, voire un stress papable. Ce n'est pas le cas ici car ce cuisinier souriant domine son sujet de la tête et des épaules. Il le prouve avec un lunch, servi en moins d'une heure, comprenant : entrée, plat et café pour 22 euros.

Cette belle performance s'ouvre sur un méli-mélo de crevettes grises en vinaigrette. En entrée, le toast aux champignons redore son blason à la faveur d'une proportion pain-champignons de Paris d'une grande pertinence. Le résultat est juteux à souhait, croquant malgré tout et renforcé par du persil plat, de la ciboulette et surtout un jus brun monté au beurre.

Le plat est dans le même ton : un émincé de pintadeau avec crème légère aux baies roses. La volaille est parfaitement cuite, faisant valoir une peau croquante et une chair juteuse. Un miracle auquel on n'assiste pas tous les jours. Quelques lentilles complètent cette proposition dont on apprécie le juste dosage de crème.

Côté vin, la carte propose un blanc Domaine de Richeaume 2011 dont les notes de miel auraient pu épouser à merveille les contours du plat. On regrette le cadre un peu trop " raie au milieu " à notre goût, entre tonalités crème et contours bourgeois, qui dessert l'approche décalée du chef officiant en salle. Mais c'est un détail...

NOTRE COTATION

Genre : Française Cuisine : 7 Décor : 6 Confort : 6 Service : 8 Qualité/prix : 7

... Mais aussi...

Envie de Flandre ? L'adresse ne sera ouverte qu'à partir de février mais on pressent déjà le très bon plan. Le restaurant "Souvenir" à Ypres portera la signature de Vilhjalmur Sigurdarson, un chef islandais qui a fait ses armes chez In de ulf, Hertog Jan et La Buvette... Il n'en faut pas plus pour donner envie d'y aller.

Le pitch ? Un menu 3 services à 28 euros (en semaine pour le lunch ou le dîner, soit à 18h les vendredi, samedi et dimanche soirs) et un autre, 5 services, à 55 euros. Vins naturels exclusivement.

Souvenir Restaurant, 12, Surmont de Volsbergestraat, à 8900 Ieper. Tél. : 057 36 06 06. www.souvenir-restaurant.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires