Six adresses pour une pause gourmande aux Marolles

20/04/16 à 10:39 - Mise à jour à 11:10

Source: Knack

Connu pour ses boutiques de design et d'antiquités, le quartier populaire des Marolles abrite aussi quelques bars et restaurants qui valent le détour. Voici six adresses, récentes ou moins, à découvrir.

Six adresses pour une pause gourmande aux Marolles

Au Stekerlapatte © WVV

Les Vignes du Liban

Les Bruxellois d'origine libanaise et les employés de bureau du quartier n'ont pas tardé à découvrir et apprécier cet agréable petit restaurant ouvert il y a tout juste un an. Son patron, Faraj Husseïn (55 ans) est arrivé dans notre capitale il y a trois décennies et a travaillé durant des années comme serveur - notamment aux Brasseries Georges à Uccle - avant de concrétiser son rêve. La carte accorde une place primordiale à l'authenticité et affiche des brochettes de viande et des plats à base de poissons mais aussi divers mezze à partager, du houmous (purée de pois chiches), du moutabal (caviar d'aubergine), du taboulé (salade à base de persil plat, d'oignons, de tomates, de menthe et de boulgour) ou des plats chauds tels que le saweda djej (foie de volaille) et l'assanat (langue d'agneau).

Les Vignes du Liban

Les Vignes du Liban © VWW

152, rue Haute. www.lesvignesduliban.be

Au Stekerapatte

L'histoire de cette perle cachée située Rue des Prêtres ou "Poepegang" remonte aux années septante, quand le présentateur de radio et de télévision Daniël Van Avermaet et sa femme ont transformé un bistro populaire en brasserie. Après 2005, les reprises et les fermetures se sont succédé. Fin 2014, Luc Wittevrouw, le propriétaire actuel, a redonné un second souffle au Stekerlapatte - épinoche en dialecte bruxellois.

Il a gardé le décor de brasserie traditionnel, tout comme quelques plats bruxellois typiques tels que le bloempanch, les pieds de cochon, les carbonades, les spare ribs caramelisés et les boulettes à la sauce tomate. Pour faire revivre les bordels disparus de la rue, il faudra faire preuve d'imagination.

Rue des Prêtres 4. www.austekerlapatte.be

Pin Pon

Le bar-restaurant Pin Pon vaut également le détour. Il doit son nom à l'ancienne caserne de pompiers où il a trouvé refuge. Il y a deux ans, le bâtiment a été subdivisé en une partie restaurant et café. Le look industriel est resté intact, et il y a une véranda à l'étage supérieur. On y mange des plats de saison en profitant d'une vue animée sur la Place du Jeu de Balle et son marché d'antiquités et de brocante quotidien.

Le bar au rez-de-chaussée propose un large assortiment de boissons, dont une série de bières artisanales et de vins naturels. Le passage entre le bar et le restaurant se fait par une passerelle. La terrasse, ouverte à la belle saison, permet également de passer un moment agréable.

Pin Pon

Pin Pon © VVW

Place du Jeu de Balles 62. www.facebook.com/apero.pinpon

En Stoemelings

Leur première triple, les autodidactes Denys van Elewyck (sur la photo) et Samuel Languy la brassait chez eux, "en stoemelings". Depuis juillet dernier, ces jeunes entrepreneurs bruxellois oeuvrent derrière la vaste vitrine de leur micro-brasserie, ouverte grâce au crowdfunding mais aussi à l'aide d'une bourse de l'agence bruxelloise pour le commerce Atrium et d'un prêt de la Région. Entre les cuves de fermentation en Inox et les sacs remplis d'orge, le duo vend ses bières artisanales composées d'un maximum d'ingrédients locaux. La pionnière ? La Curieuse Neus, une triple de 7,5 degrés présentée dans des bouteilles de 75 cl.

En Stoemelings

En Stoemelings © VVW

1, rue du Miroir. www.facebook.com/enstoemelings

Le Marché du Wine Bar

Adresse au meilleur rapport qualité-prix : c'est la dernière édition du Gault & Millau qui le dit. Depuis 2013, le propriétaire et sommelier Vincent Thomaes (photo) sert dans ce bar intimiste une sélection exceptionnelle de vins et de plats de saison à base de produits locaux. Côté décor, l'éclairage agrémenté de bougies et les oeuvres picturales confèrent au lieu une ambiance chaleureuse. Une épicerie a ouvert ses portes, en 2014, dans le bâtiment mitoyen. On y trouve vins, légumes bio, pain maison et de nombreux produits artisanaux.

Le Marché du Wine Bar

Le Marché du Wine Bar © VVW

196, rue Haute

Sur le pouce

Nonno

Six adresses pour une pause gourmande aux Marolles

M.V.

Chez Nonno, la piadine est reine. A savoir une crêpe plate italienne (plat typique de la sous-région de Romagne précisément), pliée en deux, idéale pour un encas ou un déjeuner sur le pouce, avant de reprendre sa balade dans ce quartier en pleine effervescence. Pliée en deux, cette crêpe plate est idéale pour qui veut faire vite et bien.

Autrefois appelé "pain des pauvres", ces piadines-là combinent des ingrédients typiquement cisalpins (jambon cru sarde, coppa au fenouil, provolone parmi l'assortiment de fromages italiens, aubergines et courgettes grillées, pesto) dont le goût délicieux vous accompagnera lors de votre session de chine chez les antiquaires voisins ou sur le Jeu de Balle. A.W.

Nonno, 155, rue Haute, à 1000 Bruxelles.

Ouvert du mardi au dimanche. De 11h à 16 du mardi au vendredi et de 11h à 17h le week end. (Attention, paiement cash. Pas de CB ni Bancontact)

En savoir plus sur:

Nos partenaires