Tomates moisies dans les caddies américains

11/03/10 à 12:12 - Mise à jour à 12:12

Source: Weekend

En 10 ans, la société SK Foods a distribué des tonnes de marchandise avariée ou étiquetée sous de faux labels bio.

Tomates moisies dans les caddies américains

© reuters

En 10 ans, la société SK Foods a distribué des tonnes de marchandise avariée ou étiquetée sous de faux labels bio.
"Opération tomates pourries", tel est le nom de la mission que le FBI vient d'achever. Car ce sont bel et bien ces légumes avariés -au regard des normes en vigueur- qui devraient coûter cher à un producteur américain: en 10 ans, sa société SK Foods en a livré quelques tonnes aux plus importantes chaînes de grande distribution, grâce à moult falsifications de documents. Appât du gain oblige, ces produits douteux étaient surfacturés aux directeurs d'achat, donc aux clients des supermarchés. On a aussi constaté des ventes de tomates conventionnelles sous de faux labels bio. L'énorme escroquerie prend fin avec la mise en examen en février dernier pour corruption, faux étiquetages, obstruction à la justice, etc., du vendeur Frederick Scott Salyer, 54 ans. Le principal initiateur de l'arnaque se cachait...en France, depuis octobre dernier. Il risque jusqu'à 20 ans de prison.
Les détails de ce beau cauchemar de "ripoux de la tomate" sont dans Libé et dans la presse américaine bien sûr.

Anne-Laure Pham, Lexpress.fr Styles

En savoir plus sur:

Nos partenaires