Trois adresses pour saliver la Baie de Somme

20/07/11 à 09:28 - Mise à jour à 09:28

Source: Moneytalk

De passage en Baie de Somme et pas d'endroits où s'arrêter ? Quel dommage ! Après un petit séjour sur place, j'ai fait quelques amendements à mon carnet d'adresse.

Trois adresses pour saliver la Baie de Somme

A la lettre "T", j'ai commencé par rayer le nom des Tourelles. Pour moi, ce point de chute ultra-prisé de la clientèle belge n'est plus ce qu'il était. Bien sûr, l'emplacement reste magnifique et imprenable mais pour ce qui est de l'accueil et du restaurant, mieux vaut aller voir ailleurs - c'est ce que j'ai fait et qui m'a permis d'ajouter 3 nouvelles adresses à mon carnet. J'ai tiré un bord en face, à Saint-Valery-sur-Somme. J'y ai découvert Au Vélocipède, petite perle qui se découvre comme une chambre d'hôte idéale, entre déco tirée d'un magazine et attention portée aux moindres détails. L'adresse porte la signature de Pascal Grimberg, chef autodidacte débarqué de Paris. Deux influences distinctes sont à l'origine de son projet. La première, anglo-saxonne, lui a soufflé l'idée d'un bed & breakfast à la française dans lequel l'hôte aurait davantage d'indépendance. La seconde, plus nordique, a inspiré un esprit décoratif d'une grande pureté de tons - beige, spéculoos, lichen... - rehaussé de touches design - chaises Tolix en tôle galvanisée, luminaires Artemide et éléments de mobilier Kartell. Forte d'un succès qui ne se dément pas depuis son ouverture, l'adresse vient d'ouvrir juste en face un second espace qui porte le nom de La Femme d'à côté. Imaginée par Nathalie Bourdin, la compagne de Grimberg, cette maison d'habitation reconvertie décline d'autres tonalités, du gris plomb à un bleu qui évoque celui de la Baie de Somme. Les deux espaces convergent en un même endroit, le restaurant où le chef décline une ardoise inspirée par des recettes régionales revisitées façon ficelle picarde - une sorte de crêpe locale -, bisteux - une tourte de pomme de terre -, salicornes et oreilles de cochon glanées fraîches en saison. L'endroit fait également place à un alléchant comptoir de pâtisseries maison à déguster avec une infusion qui fait elle aussi corps avec la région, entre Roses de Picardie et balade en baie de Somme.

Dans un genre tout-à-fait différent, je conseille vivement Le Bruit de l'eau. Cette maison d'hôtes exclusive - elle accueille un maximum de 6 à 8 hôtes - a été tracée sur la page blanche d'une simple parcelle de terre de 4 hectares adossée au parc ornithologique du Marquenterre. Difficile aujourd'hui de croire en la banalité première du lieu quand on voit ce qu'il est devenu. Conçu comme un espace d'inspiration et de communion avec la nature, le Bruit de l'eau se découvre comme un labyrinthe aquatique et végétal parsemé de lieux à vivre bioclimatiques. Impossible de ne pas y déceler l'influence du concept de jardins en mouvement mis à jour par le paysagiste Gilles Clément. Le point fort ? Un dojo, sorte de pavillon d'été asiatique venu tout droit du 19ème siècle. On y dort sur des tatamis, entouré par l'eau et le coassement des grenouilles. Plus loin, un spa offre la détente d'un bain dans l'esprit des onsen - les sources chaudes japonaises - et le confort humide d'un sauna au feu de bois inspiré des bania russes. Clou du spectacle, l'endroit possède un micro restaurant aux allures d'izakaya tokyoïte - un type de bar nippon - au centre duquel Tibo Dhermy distille son amour du Japon à travers des menus uniques où il mêle production propre issue du potager - gingembre, daikon, shiso... -, produits du cru - poissons pêchés la veille, huîtres... - et denrées d'exception importées - nouilles de soba, yuzus, matcha...

Pour finir, je m'en voudrais de ne pas mentionner un tout petit endroit où il est possible de grignoter un petit morceau (mais pas de passer la nuit) : Le Relais de la Baie. Il s'agit d'un bar tout ce qu'il y a de plus banal repris par une excentrique britannique, Pippa Darbyshire. Peintre tombée amoureuse des couleurs de la baie, elle y prépare d'excellentes scottish pancakes à la crème fraîche et à la confiture. Parfait pour un goûter en guise de récompense à une longue balade arrosée d'embruns.

MV

Au Vélocipède et La Femme d'à côté, 1, rue du Puits Salé, à 80230 Saint-Valéry-sur-Somme.Tél.: +33 3 22 60 57 42.

Le Bruit de l'eau, 1, chemin des Matelots, à 80120 Saint-Quentin-en-Tourmont. Tél. : +33 6 07 83 06 69. www.lebruitdeleau.org

Le Relais de la Baie, 1, rue du Crotoy, à 80860 Noyelles-sur-mer. Tél. : + 33 3 22 23 50 20. Ouvert de 14h à 19h et le weekend, de 10h à 19h (ouvert du mercredi au dimanche, de 10h à 19h, en juillet-août), fermé lundi et mardi.


En savoir plus sur:

Nos partenaires