Trois anciens commerces de bouche pour saliver Bruxelles

10/12/13 à 10:42 - Mise à jour à 25/09/15 à 11:41

Source: Weekend

Difficile de trouver endroit plus gourmand que le cadre d'une ancienne boucherie ou d'une vieille poissonnerie pour saliver un repas.

Trois anciens commerces de bouche pour saliver Bruxelles

© DR

Est-ce l'esprit des lieux qui fait cet effet ? Peut-être. Il y a pourtant quelque chose de magique quand un resto prend place dans ce qui autrefois était un commerce de bouche. Si l'on est très réceptif, on peut tendre l'oreille et écouter les murs parler des steaks du bon vieux temps et des poissons pas encore farcis au mercure (du moins on se plaît à l'imaginer). Voilà trois belles adresses pour s'inscrire dans la lignée des générations de gourmets du début du siècle précédent.

Le périple commence par un lieu-phare, incontournable : La Buvette de Nicolas Scheidt. Du Fifteen de Jamie Oliver où il a travaillé, Nicolas Scheidt a retenu la simplicité easy going. De l'Alsace, la terre d'où il vient, il a conservé la générosité et cette peur de l'assiette trop courte. De Paris où il a eu sa cantine - L'Office dans le 9ème -, il a gardé la débrouillardise nécessaire à faire d'un mouchoir de poche - une ancienne boucherie chevaline de 20 couverts qui est peut-être le décor bruxellois le plus salivant - un restaurant en vue.

Dans l'assiette, ça donne des menus uniques avec de grands moments aux intitulés lapidaires : romaine, veau pressé, champignons... En bonus, débouchage de bouteilles chaque soir selon l'humeur parmi des références nature - ou pas (Musar, Clos des Papes) - façon C'est le Printemps de Dard & Ribo, Autrement - un joli Bordeaux nature - ou Sels d'Argent d'Eric Pfifferling.

Avec La Canne en Ville, on reste dans la galaxie bouchère. Située dans le quartier de Ma Campagne, cette enseigne distille une cuisine plutôt classique inspirée par le terroir. Le décor qui marine dans le jus de l'ancien commerce est imparable : un vrai lieu de convivialité et d'hédonisme. On y déguste rien que du bon : coquilles de Saint-Jacques au beurre blanc, gibiers en saison ou rognons de veau à la moutarde... Bref, l'endroit rêvé pour venir se reposer des cadres tendances et des cartes dans l'air du temps.

Dernier jalon : L'Ancienne Poissonnerie, rue du Trône. Le décor aux contours Art Nouveau de cette adresse prend place, comme son nom l'indique, dans ce qui autrefois était un commerce de bouche dédié au poisson. Une belle fresque à l'inspiration marine et de grandes vitrines lumineuses en témoignent magnifiquement. Les luminaires, la cuisine ouverte, les bois, le bar, les assiettes assorties au carrelage, les chaises... pas la moindre fausse note à pointer. La carte s'affiche 100% italienne au point d'en reprendre la structure des repas : "antipasti", "primi piatti" et "secondi piatti". Le tout plutôt napolitain ponctué d'herbes aromatiques et de suggestions accrocheuses.

La Buvette, 108, chaussée d'Alsemberg, à 1060 Bruxelles. Tél. : +32 02 534 13 03. Ouvert de 12h à 14h30, le jeudi et le vendredi, ainsi que, de 19h à 22h, du mardi au samedi. www.la-buvette.be

La Canne en Ville, 22 rue de la Réforme, à 1050 Bruxelles. Tél. : 02 347 29 26. Ouvert tous les jours de 12h à 14h30 et de 19h15 à 22h30, fermé le samedi midi et le dimanche. www.lacanneenville.be

L'Ancienne Poissonnerie, 65, rue du Trône, à 1050 Ixelles. Tél. : 02 502 75 05. Ouvert de 12h à 15h et de 19h à 23h, fermé le samedi midi et le dimanche. www.anciennepoissonnerie.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires