Vers une pénurie de fromage de chèvre

22/01/14 à 16:59 - Mise à jour à 16:59

Source: Weekend

Faites vos provisions, les réserves de fromage de chèvre s'amenuisent. Mais pourquoi ? Et que vont bien pouvoir manger les végétariens à la place ?

Vers une pénurie de fromage de chèvre

© Thinkstock

Les avertissements pleuvent depuis des mois et, aujourd'hui, restaurateurs et commerçants commencent à rapporter des difficultés d'approvisionnement. Les fromagers semblent en effet avoir du mal à se procurer le lait de chèvre. Comment en sommes-nous arrivés là et combien de temps allons-nous manquer de ce produit tant apprécié ?

L'Europe est actuellement confrontée à une demande croissante en fromage de chèvre accompagnée d'une chute importante de l'offre. En cause : la baisse de la production, particulièrement grave en France, où sévit la crise de la filière caprine, et en Hollande, où le secteur commence tout juste à se remettre de l'abattage massif des caprins en 2010 pour enrayer l'épidémie de fièvre Q, combinée à une demande de fromage de chèvre (et de chèvre français à pâte molle en particulier) toujours plus importante et à une production de lait naturellement plus faible en hiver.

On assiste, en outre, à une demande accrue en lait de chèvre frais, liée principalement au nombre croissant de personnes qui se découvrent une intolérance au lactose présent dans le lait de vache, ce qui a évidemment des retombées négatives sur l'offre de fromage.

D'après les spécialistes, la situation devrait revenir à la normale aux alentours du mois d'avril. En attendant, les pays importateurs devront miser sur leurs fromages de chèvre locaux.

Une autre question est de savoir ce que les végétariens, qui sont généralement de gros consommateurs de fromage de chèvre, mettront à la place dans leur assiette. C'est peut-être l'occasion pour eux de varier leurs habitudes alimentaires. C'est aussi l'occasion pour les restaurateurs d'élaborer de nouvelles recettes innovantes. Si la pénurie se prolonge, ils n'auront d'ailleurs pas le choix.

En savoir plus sur:

Nos partenaires