Victor, le nouveau café-restau de Bozar, ode à Horta

17/10/16 à 19:00 - Mise à jour à 18/10/16 à 12:30

Source: Weekend

Le nouveau Victor Bozar Café, "Victor" pour les intimes, a investi l'ancien bookshop du Palais des Beaux Arts dont les grandes vitrines dorées donnent sur la rue Raventein. Dans l'assiette, une cuisine de bistro sobre mais pleine de saveurs. L'ambiance art-déco rend, elle, hommage à l'architecte Horta qui a conçu le Centre d'Arts bruxellois en 1928.

Victor, le nouveau café-restau de Bozar, ode à Horta

© PG

Un an après la rénovation de la majestueuse salle de concert Henri Le Boeuf, c'est au tour du Bozar Café de faire peau neuve. Le Victor Bozar Café, "Victor" pour les intimes, qui a ouvert ses portes à la mi-septembre a investi l'ancien bookshop de l'institution culturelle de la capitale dont les larges vitrines dorées donnent sur la rue Raventein.

Sur le coup de midi, l'établissement ne désemplit pas. On y vient pour un déjeuner entre collègues, en famille ou entre copines avant de se plonger dans une des expos attenantes. On s'y installe aussi dès le petit-déjeuner ou quand se pointe une petite fringale d'après concert en partageant une assiette de tapas colorée.

"Fish without chips"

"Fish without chips" © Ca.L

Dans l'assiette justement, une cuisine de bistro sobre, en écho au décor, mais pleine de saveurs et à la présentation originale. Elle est concoctée par le chef Stefano Nicolini, originaire d'Italie et d'Ethiopie. La carte va des classiques bruxellois aux saines tartines et desserts sans gluten en passant par le fish and chips revisité ou le tataki de saumon en entrée. Mais aussi, de tendres et généreuses tagliata de boeuf à la roquette/parmesan et pommes de terre au romarin ou encore, une copieuse salade de boeuf mariné, fromage de chèvre et raisins secs.

Victor, le nouveau café-restau de Bozar, ode à Horta

© PG

Voir aussi: Plongée dans l'atmosphère art-déco de Victor, le nouveau café-restau de Bozar

La rénovation a été confiée au bureau d'architecture gantois Robbrecht et Daem. Et le résultat, respectueux de l'âme de ce bâtiment art-déco signé Horta en 1928, est réussi. Des lustres circulaires et des cercles en granito vert foncé au sol se partagent l'espace grand et lumineux, ainsi que de nombreux miroirs ronds pour mieux observer son voisin. Les banquettes en cuir vert foncé sont une autre ode aux linoléums verts qu'Horta lui-même intégrait dans ses créations. Les chaises, elles, sont l'oeuvre du célèbre designer danois Arne Jacobsen.

L'assiette de tapas houmous, guacamole, tzatziki, caviar d'aubergines.

L'assiette de tapas houmous, guacamole, tzatziki, caviar d'aubergines. © Ca.L

Incrustés dans les tables, d'élégants instruments de musique en laiton rappellent que la salle de concert toute proche a vu défiler et continue d'accueillir de talentueux artistes qu'il n'est pas rare de croiser sirotant un verre à la table d'à côté. L'ensemble est rehaussé de rideaux en coton et laine brodés à la main créés par l'artiste Valérie Mannaerts afin de rendre certaines parties du restaurant plus intimes. Un endroit à découvrir qui deviendra sans aucun doute rapidement un incontournable de la vie culturelle et gastronomique bruxelloise.

"Victor" est ouvert tous les jours de 10h00 à minuit, sauf le lundi (comme Bozar). Rue Ravenstein, 23, 1000 Bruxelles - Contact: 02/213.19.19

Nos partenaires