Estelle Lefébure

24/10/08 à 14:00 - Mise à jour à 13:59

Source: Weekend

Elle a toujours la même blondeur mixa bébé et la démarche chaloupée . Estelle Lefébure, ex-mannequin devenue (un peu) comédienne, est surtout une mère devant l'Eternel.

Elle avait posé avec un gros diamant Cartier, Patrick Demarchelier l'avait shootée, c'était sa première cover, Estelle Lefébure s'en souvient comme si c'était hier. Depuis, elle n'a cessé de tisser des liens avec "le joaillier des rois, le roi des joailliers". Début octobre, elle était à Bruxelles pour inaugurer la nouvelle adresse Cartier, se pâmer devant la collection Inde Mystérieuse et accessoirement, se faire voler la vedette par les trésors maison, le légendaire collier d'apparat du Maharajah de Patiala et le diadème en platine et diamants d'Elizabeth reine des Belges. On ne peut pas tout avoir.

Diams are girl's best friends?
Ben oui ! Et en plus, ils sont éternels. Fidèles. Complices. Les diamants, il n'y a rien de tel ! J'aime leur pureté, leur transparence.

Votre premier geste le matin? Le dernier, le soir ?
Je m'étire, et je m'asperge le visage avec mon eau démaquillante, c'est la seule chose qui me réveille, après, je peux commencer. Et mon dernier geste : éteindre mon portable.

Votre rêve d'enfant ?
Je rêvais comme toutes les petites filles d'avoir des enfants - ça, je les ai eus, puisque j'ai Ilona et Emma. Et puis je me voyais toujours en Normandie où je suis née, dans une maison de campagne avec beaucoup d'animaux. Sauf que je n'ai pas tout à fait eu cette destinée-là !

Le compliment qui vous fait chavirer ?
Que je suis une bonne maman.

Le talent que vous aimeriez avoir ?
Savoir dessiner.

Votre odeur préférée ?
L'odeur d'un gratin dauphinois ou d'une tarte qui cuit dans le four. Et le parfum de l'herbe fraîchement coupée, c'est un bonheur.

La série télé qui vous rend "addict"?
Plusieurs ! Hier soir, j'étais devant la saison 4 de Grey's Anatomy. Je suis assez addict : Les Experts, Dexter et Damage, que je trouve extraordinaire, avec Glenn Close en avocate incroyable.

Vous ne pourriez vivre sans...
Amour.

La pièce dans la maison que vous préférez ?
Ma chambre.

Les défilés, in ou out ?
A regarder, in. A faire, out pour moi, sans regrets.

Richard Avedon ou Patrick Demarchelier ?
Les deux ! Impossible de choisir. J'ai travaillé maintes fois avec les deux. Patrick est très rapide, il a un vrai contact, très français, très amical. Avedon, c'est un grand monsieur. La première fois que je l'ai rencontré, j'étais très impressionnée, c'était très posé, les détails étaient très travaillés et le résultat, magnifique.

Angel ou Devil ?
Il est important d'avoir un mélange judicieux des deux.

Jupe ou pantalon ?
Aujourd'hui, je suis en jeans, j'aime son côté décontracté mais ce soir je serai en robe, je suis féminine jusqu'au bout. J'aime pouvoir surfer sur tous les styles.

Cigale ou fourmi ?
Pourrais-je être un peu plus fourmi ? Ou alors, aurais-je dû l'être plus ? J'aurais peut-être dû... Cela dit, il faut quelquefois être cigale, avoir un grain de folie, c'est important de vivre et de se dire que chaque jour est peut-être le dernier.

La nuit, dancing queen ou beauty sleep ?
Cela dépend des soirs de la semaine ! S'il y a une série télé, je suis beauty sleep. Sinon, j'aime danser, j'adore ça. Le problème, c'est que je ne vais pas danser juste une petite heure... Quand je le fais, je le fais complètement, même si c'est rare.

Smoking or no smoking ?
No. Mais yes, en Saint Laurent, bien sûr ! Obligée !

En avoir ou pas ?
Je suis bien comme ça.

Le sujet qui fâche ?
Tout ce qui a un rapport à l'injustice.

Votre dernier achat impulsif ?
Des bottes à franges Michael Kors à New York. Elles sont très jolies, mais, malheureusement, je pense qu'elles vont se démoder très vite !

Vous avez pris un coup de vieux le jour où ?
Je n'ai jamais senti cette sensation d'avoir pris un coup de vieux...

Ce dont vous êtes le plus fier ?
Mes enfants et mes enfants à venir, peut-être, j'aimerais bien, encore...

L'objet avec lequel on vous enterrera ?
Je ne suis pas sûre d'avoir envie d'emporter un objet - c'est l'âme qui compte. Je préfère être nue pour un retour aux sources...

En quoi voudriez-vous vous réincarner ?
En une autre femme qui serait instruite pour pouvoir sauver des vies et qui se dévouerait totalement pour le monde.

Propos recueillis par Anne-Françoise Moyson

Nos partenaires