Fun Extr'm, roadster de poche

04/06/08 à 14:00 - Mise à jour à 13:59

Source: Weekend

Nous avons testé l'étonnant roadster Fun Extr'm 500 de la société française Secma.

Fun Extr'm, roadster de poche

Pour les adeptes des quatre roues "alternatives", la société française Secma propose son Fun Extr'm 500, motorisé avec un bicylindre de 500 cc qui est secondé par une boîte de vitesses d'origine Peugeot à 5 rapports. Etant donné que l'engin pèse presque 400 kg et que le moteur est bridé à 21 ch, les sensations sur les grands axes ne sont pas forcément particulièrement décoiffantes. D'autant plus que l'étagement des rapports de boîte est un peu trop long pour être véritablement efficace. Mais on atteint tout de même facilement les 90 km/h réglementaires hors des centres-villes et l'on se fond dans la circulation avec aisance (les escapades sur autoroute sont toutefois totalement interdites).

Conduite fun
C'est sur les petites routes de campagne que la conduite du buggy Secma dévoile tout son piquant. La position de conduite ultrabasse façon karting et les commandes non assistées fournissent des sensations de conduites bannies depuis bien longtemps. Le centre de gravité très bas permet au roadster de virer à plat. Le travail des suspensions est lui aussi tout aussi étonnant. Malgré des routes au revêtement torturé, la tenue de cap est impeccable. Pris au jeu, on déplore l'intervention trop prématurée (5 200 tr/min) du rupteur venant brusquement rappeler à l'ordre le conducteur trop enthousiaste... Sur le plan de la conception et de l'assemblage, les véhicules Secma sont à des années lumières de certains produits venus d'Asie.

Prix élevé
Cette qualité se paie toutefois cher : comptez 10 800 euros pour la version de base. Pour habiller l'engin d'une capote équipée de portes-papillons, il faudra débourser 1 300 euros supplémentaires. Et pour parfaire le look, pourquoi ne pas opter pour les sièges en cuir (576 euros) ?

Jean-François Christiaens

En savoir plus sur:

Nos partenaires