Gonzales, avec ou sans Chilly

08/12/11 à 09:13 - Mise à jour à 09:13

Source: Weekend

Jason Charles Beck, alias Gonzales ou encore Chilly Gonzales, fait partie de cette longue lignée mi-dingo, mi-génie, entretenue depuis toujours par le cénacle rock.

Gonzales, avec ou sans Chilly

Son séjour berlinois au début de la décennie 2000 intensifie la pluralité du personnage, né en 1972 dans une famille juive au Canada, confrontant son rap indigène à la culture électro européenne.

Il en résultera un simili-tube (Let's Groove Again) et le désir d'aller voir ailleurs, par exemple dans la production pour son amie Feist... ou dans le record du monde de performance solo décroché en mai 2009 à Paris, sa ville adoptive (27 heures 3 minutes et 44 secondes).

Au Botanique, Gonzales, seul au piano, devrait réfréner la longueur de ses pérégrinations persos, mais garder ses saillies, entre Erik Satie, hip-hop et ironie.

Ph.C.

En concert le 22 décembre au Botanique à Bruxelles, www.botanique.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires