Icônes électriques: Jimi Hendrix, Le parachutiste

14/10/10 à 10:14 - Mise à jour à 10:14

Source: Weekend

Tous les quinze jours, Jérôme Mardaga nous parle d'un des musiciens qui a marqué sa carrière. Pour en savoir plus sur le guitariste et chanteur américain Jimi Hendrix, rendez-vous sur

Souvenir net et figé à jamais du 30 septembre 1990. Je venais d'avoir 28 ans, l'âge auquel James Marshall Hendrix, par une nuit de gros temps et grosse cuite, s'étouffait dans son vomi. Tout guitariste électrique se doit un jour de faire le point avec Jimi. Car à seulement 28 ans, le géant gaucher avait révolutionné la musique électrique, la façon de la jouer et de la présenter sur scène. Ses contemporains vous le diront mieux que moi : Hendrix, c'était du jamais vu, du jamais entendu, ça tenait de la science-fiction. Ce musicien était tout sauf terrestre.

En 1967, Hendrix débarque à Londres qui swingue férocement jusqu'à très tard tous les matins. Le jeune noir de Seattle, récemment démobilisé du Viêt Nam, va mettre le feu, littéralement, partout où il se produit. Pratique typiquement américaine. Le public est malmené. Dans l'étau de ses doigts lourdement bagués, la guitare ressemble à un jouet malmené, vrillé, tordu, incendié, brisé, qui se mue en ouragan. Le bruit devenu poème grâce au miracle de l'électricité. N'essayez pas d'écouter Hendrix, tentez plutôt de l'entendre puisqu'il s'agit d'un poète. Mis au tapis la même année que Jim Morisson et Janis Joplin, Hendrix a très probablement fondé un super-groupe avec eux dans l'au-delà. On raconte aussi que Lennon viendrait taper le boeuf de temps à autre. Et que Jimi prend des leçons avec Buddy Holly. Malheureusement, cet au-delà n'est pas téléchargeable. Du moins pas encore.

Jérôme Mardaga

En savoir plus sur:

Nos partenaires