J'ai testé : le parking automatique

12/01/12 à 13:52 - Mise à jour à 13:52

Source: Weekend

Ne me demandez pas de différencier une berline d'une autre, après avoir camouflé l'insigne de sa marque, j'en suis tout simplement incapable.

J'ai testé : le parking automatique

Pour moi, une voiture est avant tout " pratique ". C'est probablement la raison pour laquelle mon auto devient rapidement une bagnole : elle est la moins astiquée du quartier. Pourtant, c'est moi, Valentine, que Land Rover a choisi comme City Shaper pour représenter l'Evoque, son nouveau SUV (pour Sports Utility Vehicle) de luxe. Non, ce n'est pas une blague. En 2012, JE suis au volant de la voiture du futur. C'est un fait, l'Evoque ne laisse pas indifférente (mes voisins l'ont même photographiée !). Pour ma part, cette voiture m'impressionne. Simplement parce que c'est moi qui ai pour mission de la parquer sans faire de "bloutchs ". Or, elle est deux fois plus imposante que ma petite Polo. J'ai donc une peur bleue de l'emboutir. Enfin, j'avais. C'était avant de tester le parking automatique dont mon nouvel attelage est doté. Une simple touche à actionner et l'Evoque fait le reste. Non seulement elle repère les zones de parking suffisamment grandes en me le signalant par un bip sonore, mais en plus, elle se gare en 30 secondes chrono. Mieux qu'Hamilton. Moi, je dois juste passer en marche arrière, et lâcher le frein. Ce qui est finalement la partie la plus complexe : difficile de résister à l'envie de freiner quand vous assistez au spectacle de votre volant qui tourne tout seul dans un sens, puis dans l'autre, alors que votre véhicule, lui, recule, ma foi, assez rapidement... La première fois, c'est vraiment flippant. Les suivantes, c'est grisant. Comme l'impression d'être Marty McFly dans "Back to the future". Ce qui me confirme que ce gadget n'en est pas un ? Mon beau-père qui s'est exclamé "C'est la chose la plus cool que j'ai vue dans ma vie" lors de la démonstration...

Valentine Van Gestel

En savoir plus sur:

Nos partenaires