J'ai testé: les soldes en ligne

19/01/12 à 10:00 - Mise à jour à 10:00

Source: Weekend

"Pour gagner de l'argent, il faut un don, mais pour le dépenser, il faut une culture" écrivait Alberto Moravia. Pour ma part, je n'ai visiblement aucun talent financier. Quant à ma culture, elle doit être phénoménale...

J'ai testé: les soldes en ligne

J'ai l'art de dépenser mes écono... mes éco-chèques comme personne. Encore plus depuis que je possède un bout de plastique nommé Visa. J'achète, je consomme, je dépense, je compense. Mais intelligemment. Puisque c'est quasi physique, chaque "bonne affaire" provoque en moi une divine sensation de jouissance.

Les soldes ? L'occasion de m'offrir une pièce siglée qui me fait fantasmer... Oui j'avoue : je n'aime pas la foule, ni les files, donc je fais mes soldes dans des boutiques chics. Mais cette année, mon tout petit pas encore vacciné, m'a obligée à rester cloisonnée. Je me suis donc rabattue sur le net qui s'est avéré être... un allié de taille ! Honnêtement.

Sur la dizaine de sites testés, un seul n'a pas rempli sa promesse (Private Outlet livrera sérieusement en retard... Mais créditera mon compte de 10 euros pour se faire pardonner). Les avantages à faire ses emplettes sur le net ? Moins de stress, horaires 24 h/24, pas de queues interminables, pas de galère de parking, et mieux encore, de sérieuses économies. La palme revient à Amazon pour son efficacité de livraison et ses prix attractifs (le dernier modèle Nespresso à 105 euros qui dit mieux ?).

Un bémol ? Les échanges sont plus complexes, le shopping textile vraiment délicat (à moins d'avoir essayé le vêtement en boutique au préalable ou d'avoir l'option retour gratuit, je conseille d'éviter), mais surtout, il s'avère difficile de résister à ce shopping sans contraintes. D'autant plus que, même en laissant la Visa à la maison, les folies sont possibles (avais-je vraiment besoin d'une paire de ski ?). Être moins dépensière, ma bonne résolution 2012.

V.V.G.

En savoir plus sur:

Nos partenaires