Janelle Monae, qui c'est celle-là?

31/12/10 à 13:19 - Mise à jour à 13:19

Source: Weekend

Sa voix de velours, sa créativité débordante et son élégance jazzy font d'elle l'une des révélations soul de l'année 2010.

Janelle Monae, qui c'est celle-là?

© Reuters

Qu'est ce qu'elle fait?

A 25 ans, Janelle Monae secoue l'univers du R'n'B au point de donner un sérieux coup de vieux à ses concurrentes. Sorti en mai, son premier album intitulé Archandroid est un projet ambitieux et futuriste, inspiré des films Metropolis et Matrix.Transformée en androïde au fil des vidéos narratives qui accompagnent chacune de ses chansons, elle fait preuve d'un tel sens du style que sa banane afro, ses smokings rétro et ses derbies bicolores n'ont pas tardé à taper dans l'oeil de Karl Lagerfeld, récemment venu la féliciter à la fin d'un de ses concerts.

D'où vient-elle? Janelle Monae est née en 1985 à Kansas City, d'une mère concierge et d'un père éboueur. Passionnée de musique dès son plus jeune âge, attirée par Broadway, elle décroche à l'adolescence une bourse et intègre la prestigieuse American Musical and Dramatic Academy. Précoce et pleine d'assurance, elle abandonne ses études en cours de route: "J'ai toujours eu envie de créer mon propre monde, d'assurer ma propre production et d'écrire des personnages bien à moi. J'ai préféré partir" expliquait-elle en juin au quotidien anglais The Telegraph.

Sûre de ses choix, elle emménage à Atlanta et y fonde son label, Wondaland Arts Society. Ses premiers singles lui permettent d'être repérée par Big Boi du groupe OutKast puis par Puff Daddy, la star des producteurs de rap. En 2009, elle décroche une nomination aux Grammy pour son single Many Moons. Sa carrière est lancée.


A quoi la reconnaît-on?
Au milieu d'une marée de chanteuses pop promptes à jouer la surenchère sexy, Janelle Monae tranche par sa rigueur androgyne, son aptitude à brasser les inspirations (de Marlene Dietrich à Philip K.Dick en passant par Walt Disney) et son engagement contre les discriminations raciales et sexuelles.

C'est toutefois son style vestimentaire qui frappe le plus directement les esprits: toujours vêtue d'une chemise blanche et d'un costume noir ajusté, sa gracieuse silhouette de zazou est invariablement ponctuée d'une coque de cheveux laqués, devenue sa signature. Le col orné d'un ruban impeccable, les pieds chaussés d'imposantes saddle shoes, c'est une leçon de mode à elle toute seule.

Pourquoi est-ce une personnalité à suivre?
Cette bête de scène bourrée d'énergie prouve à chacune de ses chorégraphies qu'elle a parfaitement digéré les leçons de Michael Jackson et de James Brown. Dernièrement, consécration ultime, elle a même séduit Prince, qui lui a accordé le privilège de chanter en première partie d'une série de concerts à New York.

Reste à savoir comment la future diva encaissera sa notoriété grandissante. Saura-t-elle demeurer fidèle à son style si authentique (au risque de s'y enfermer)? Au contraire, s'usera-t-elle prématurément en se lançant dans la course aux tendances à la manière de Rihanna? Il est encore un peu trop tôt pour le savoir. Jamais en reste, la mode lui a en tout cas fait un premier appel du pied sous la forme d'un spot publicitaire pour Gap, en 2008. On attend la suite avec une curiosité mêlée de crainte...

Où la trouver?
Elle est en tournée en Europe jusqu'au mois de mars. Tous ses clips sont à découvrir sur son site.

Géraldine Dormoy, Lexpress.fr Styles

En savoir plus sur:

Nos partenaires