3 recettes de Juliette Nothomb pour donner le goût aux petits

11/02/14 à 11:38 - Mise à jour à 11:38

Source: Weekend

L'épicurienne Juliette Nothomb nous livre trois recettes qui donneront aux kids l'envie de reléguer nuggets et compote en bocal au placard.

3 recettes de Juliette Nothomb pour donner le goût aux petits

© Thinkstock

Le saviez-vous ? De tous nos sens (du moins ceux qui sont officiellement répertoriés...), le goût est celui qui " vieillit " le plus tôt : dès 13 ans, nos papilles commencent déjà à traîner la patte et se faire tirer l'oreille, pour autant qu'elles soient pourvues de ces appendices. Flippant, non ?

Ados de 14 à 99 ans, ne vous lamentez toutefois pas sur ce paradis de saveurs perdues, car nous possédons une faculté qui supplée, voire sublime, ce que nos récepteurs gustatifs rechignent désormais à nous transmettre fidèlement : la mémoire.

Quand nous étions petits, nombre d'adultes gourmands et égoïstes clamaient haut et fort " de toute façon les mômes y goûtent rien, on va pas gâcher d'la truffe et des asperges quand y z'aiment que l'poulet et les frites ". Aujourd'hui que la science a révélé le contraire, encourageons nos petits à dépasser leurs tabous saucisse-purée et à aventurer leurs jeunes papilles pleines d'acuité vers des mets un peu plus rock'n'roll.

Sans aller tout de suite aux tripes à la mode de Caen, un légume, une viande, un poisson un peu particuliers, présentés aimablement et cuisinés simplement, offriront avec douceur mais justesse leurs premiers lots de souvenirs impérissables à leur mémoire, laquelle, ainsi lestée, leur distillera toute leur vie des émotions renouvelées et intactes.

Contrairement à l'idée reçue, la cuisine enfantine ne doit être ni trop salée, sucrée ou acide pour leur plaire, puisqu'ils perçoivent les saveurs mieux que nous ; ce que, faute de terme adéquat, nous autres adultes qualifions de " régressif " (nous jeter sur sucreries, chips ou bonbons surs dès le moindre coup de blues) se traduit chez les petits par une simple recherche de sensations fortes, que nous prenons naïvement pour une immaturité du goût.

>>> "Côtelettes" d'agneau à l'estragon

Pour 4 personnes

4 longs macaronis, 400 g de chair de gigot d'agneau, 1 oeuf, 1 petite échalote finement hachée, 1 c à c de moutarde douce, 1 c à s d'estragon haché (frais ou surgelé), 2 c à s de biscottes moulues, sel, poivre, farine, chapelure, huile d'olive.

Cassez en deux les macaronis crus et passez-les quelques secondes à la friture. Hachez l'agneau. Ajoutez 1/2 oeuf battu, l'échalote, la moutarde, l'estragon, les biscottes, un peu de sel et de poivre. Formez 8 médaillons, panez-les dans la farine, l'autre 1/2 oeuf et la chapelure. Piquez-y un macaroni frit pour figurer l'os, poêlez dans un peu d'huile d'olive (rosé ou à point selon les goûts).

Servez avec les frites de légumes en cornets (lire par ailleurs) et quelques grains de fleur de sel (celle-ci, très forte en "impression salée", permet à l'enfant - et à l'adulte ! - d'éduquer son goût en salant avec parcimonie sans se sentir privé, important pour les petits qui, souvent juste pour s'amuser, ont tendance à renverser la salière à 180 °...)

>>> Frites de légumes en cornet

Pour 4 personnes

Pommes de terre à chair ferme, brocoli, carottes, haricots verts, poivrons rouges, patates douces à chair blanche, navets boule d'or, asperges et autres légumes de saison, huile d'olive, romarin et/ou thym.

Taillez en grosses frites les pommes de terre non pelées (mais bien lavées !), les tiges de brocoli pelées (gardez les bouquets pour une quiche ou une soupe), les carottes, les haricots verts entiers, les poivrons rouges, les patates douces, les navets, les asperges... selon la saison et en dosant une plus grande proportion des 4 premiers, plus familiers. Mélangez-les dans un saladier avec un filet d'huile d'olive et quelques feuilles de romarin et/ou thym puis étalez en une seule couche sur papier cuisson. Enfournez à 200/220 °C, Th. 7-8, pendant environ 25-30 min, les légumes ne doivent surtout pas se défaire. Servez dans de petits cornets en carton ou en porcelaine blanche. Evitez le papier journal, et interdiction d'utiliser cette rubrique, non mais !

>>> Tagliatelles de crêpes à la bolognaise de framboises

Pour 4 personnes

4 à 6 crêpes sucrées et vanillées, 4 poignées de framboise, gelée de framboise, sucre glace.

Faites ou réchauffez 4 à 6 crêpes sucrées et vanillées, découpez-les en tagliatelles à l'aide de ciseaux et maintenez au chaud dans une assiette posée sur une casserole d'eau bouillante. Ecrasez 4 poignées de framboises à la fourchette (laissez des morceaux) et chauffez-les sans les cuire avec un peu de gelée de framboises. Répartissez les tagliatelles dans 4 assiettes à spaghetti, saupoudrez d'un peu de sucre glace puis nappez de "bolognaise" tiède. Servez avec couverts à spaghettis, pour le fun. En guise de parmesan, vous pouvez remplacer le sucre glace par une c à c de cassonade blonde (celle qui fait des "boulekes"), de sucre vanillé ou même de zeste d'orange ou de citron (bio) râpé (en ce cas gardez aussi l'un des sucres).

Par Juliette Nothomb




Nos partenaires