L'Audi A3 Cabrio à l'essai

13/02/08 à 15:00 - Mise à jour à 14:59

Source: Weekend

Après l'A4, c'est au tour de la petite Audi A3 de s'offrir un toit souple.

L'Audi A3 Cabrio à l'essai

© SDP

Après l'A4, c'est au tour de la petite et plus toute jeune A3 de s'offrir les services d'un toit souple. Grâce au faible encombrement de sa capote repliée en Z, l'A3 cabriolet présente une malle arrière très courte et fine par rapport à celles très massives de ses concurrentes à toit en dur. Autre avantage de la capote en toile : les 260 l du coffre restent constamment disponibles, que la voiture soit décapotée ou non (la capote se dépose, en effet, sur la plage arrière et non dans la soute). Avantage également, l'A3 conserve les dossiers rabattables de la version "fermée" ainsi le volume du coffre peut passer de 260 à 674 l. Un autre avantage de ce système : son mécanisme simple permet une ouverture très rapide (à peine 9 secondes). Dommage toutefois qu'Audi n'équipe pas son A3 d'une capote entièrement automatique dès le niveau de base. La capote de série (doublée) nécessite, en effet, encore le déverrouillage manuel des crochets situés au sommet du montant de baie. La capote entièrement automatique (triplée et parfaitement insonorisée) n'est présente qu'à partir du second niveau de finition. On peut dès lors capoter et décapoter via la pression d'un simple bouton, et ce jusqu'à une vitesse de 30 km/h. Un autre détail qui a son importance : la présence du coupe-vent, en option toutefois est quasiment indispensable pour éviter les remous aérodynamiques dans l'habitacle.

Malgré son encombrement relativement réduit, l'A3 cabriolet offre quatre véritables places. Les passagers arrière disposant, en effet, de suffisamment de place pour s'installer confortablement. Au point que capote fermée, ils peuvent également se tenir droit sans toucher le toit de la tête ! Sur la route, malgré ses 120 kg de renforts supplémentaires, l'A3 cabriolet conserve un comportement très dynamique. Le train avant est parfaitement guidé par une excellente direction et le tarage des suspensions est admirable d'efficacité. Ce cabriolet est indéniablement un véhicule plaisir jusqu'au bout des roues. Sous le capot, deux moteurs essence (1.8 TFSI de 160 ch et 2.0 TFSI de 200 ch) et deux moteurs diesel (1.9 TDI 105 ch et 2.0 TDI 140 ch) sont disponibles.

Fiche technique
CYLINDRÉE : 1 896 cc
PUISSANCE : 105 ch à 4 000 tr/min
COUPLE : 250 Nm à 1 900 tr/min
POIDS : 1 425 kg
VOLUME DE CHARGEMENT : 260 l
0-100 KM/H : 12,3 s
VITESSE MAXI : 185 km/h
CONSOMMATION MOYENNE : 5,1 l
EMISSIONS CO2 : 134 gr/km
PRIX DE BASE : 27 600 euros.

Points forts
Cabriolet plaisant à conduire
Véritable quatre places
Rapidité d'ouverture de la capote

Points faibles
Sans coupe-vent, habitacle peu protégé des remous aérodynamiques
Capote seulement semi-automatique de série

Jean-François Christiaens

Nos partenaires